Le ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, conduit une importante délégation au 14ème Conclave sur le partenariat Inde-Afrique ouvert, dimanche soir à New Delhi, avec la participation de plus de 37 pays africains, dont le Maroc.

« L’Objectif de ce conclave est de développer des partenariats durables entre l’Inde et l’Afrique, qui est l’une des régions les plus prometteuses au monde », a déclaré à la MAP  Elalamy.

L’Afrique est un continent jeune avec une population totale qui a atteint 1,2 milliard d’habitants en 2017 et devrait s’élever à 2,2 milliards en 2050, dont près de 32 % ont moins de 14 ans, a-t-il souligné.

« Toutefois, le continent enregistre des besoins importants en infrastructures qui devront être satisfaits pour continuer son développement », a-t-il relevé, ajoutant que plus de 57 % de la population africaine n’a pas accès à l’électricité et 37 % n’ont pas accès à l’eau potable.

Selon les estimations de la Banque Africaine de Développement (BAD), l’Afrique enregistre un besoin annuel d’investissement compris entre 600 et 700 milliards de dollars pour continuer son développement, dont environ 150 milliards de dollars pour les infrastructures, a fait savoir le ministre.

M. Elalamy a souligné que le conclave est une occasion pour les dirigeants indiens et africains de faire le point sur les progrès du partenariat et de répondre aux besoins futurs.

Quelques 31 ministres africains participent au conclave organisé par la Confédération de l’industrie indienne (CII) en partenariat avec Exim Bank, le ministère des Affaires étrangère et le ministère du Commerce et de l’Industrie indiens.

Le partenariat bilatéral Inde-Afrique est renforcé par le rôle croissant de l’Inde en tant que grande économie à croissance rapide, ainsi que par le nouveau dynamisme économique de l’Afrique illustré par certaines des économies subsahariennes, qui figurent parmi les 10 économies les plus dynamiques au monde.

« Augmenter le volume du commerce bilatéral entre l’Inde et l’Afrique à 150 milliards de dollars dans les prochaines années » est le premier objectif du prochain conclave sur le partenariat Inde-Afrique », a précisé le ministre indien du Commerce, de l’Industrie et de l’Aviation civile, Suresh Prabhakar Prabhu, lors d’une allocution d’ouverture.

L’engagement pris par le gouvernement indien d’élargir le partenariat économique avec l’Afrique s’illustre clairement par l’augmentation de près de 22% des échanges bilatéraux entre l’Inde et l’Afrique, qui ont atteint 62,66 milliards de dollars en 2017-2018, a ajouté le ministre. Le Conclave, qui réunit plus de 400 délégués africains et environ 300 délégués indiens, vise également à encourager les exportateurs indiens à accéder aux pays africains, à renforcer les exportations de produits manufacturés en Afrique et à développer des investissements indiens dans divers secteurs en Afrique.

Parmi les principaux thèmes qui seront abordés lors des débats figurent notamment la diversification des produits des exportations indiennes vers l’Afrique, le financement innovant des projets de développement importants, le développement des compétences, le renforcement des capacités, la promotion des exportations manufacturières de l’Afrique grâce à une utilisation optimale du système de préférences tarifaires en franchise de droits et l’expansion des investissements indiens dans des domaines clés tels que les infrastructures, l’agriculture, l’énergie, les services et les technologies de l’information.

Le Conclave annuel rassemble, depuis sa création en 2005, de hauts fonctionnaires, des décideurs, des responsables d’entreprises, des banquiers, des entrepreneurs et d’autres professionnels de divers secteurs d’Inde et d’Afrique.

MAP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici