L’Asie, l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud et l’Afrique connaissent les taux de progression les plus rapides avec respectivement 112,5 millions de fans, 52,8 millions de fans, 38,2 millions de fans et 32,7 millions de fans. Sur les 338 millions de fans revendiqués, la Chine et les USA en comptent 33 millions, l’Inde 25 millions et la France 20 millions. Le Japon, pays d’accueil de la Coupe du Monde de Rugby 2019, est dans le Top 10 des pays où la croissance est la plus forte avec 14 millions de fans.

Près de 800 millions de personnes s’intéressent au rugby dans le monde, dont plus de 338 millions se déclarent véritables fans. L’Inde, la Chine et les USA représentent 33 % de l’ensemble selon une récente étude conduite par World Rugby. Publiée à l’occasion de l’étape en Inde de la tournée du trophée de la Coupe du Monde de Rugby 2019, l’étude réalisée par le cabinet Nielsen Sports donne les dernières statistiques en matière de rugby dans le monde :

  • +23 % de fans dans le monde depuis 2013
  • La progression reste importante sur les marchés majeurs
  • La croissance est la plus rapide en Asie, Amérique du Nord, Amérique du Sud et Afrique
  • Les nouveaux fans sont attirés par un format réduit du rugby
  • Les fans comptent de plus en plus de jeunes et de plus en plus de filles

Le rugby connaît une croissance importante du nombre de joueurs avec 9,1 millions d’hommes, femmes et enfants (licenciés ou occasionnels) qui jouent régulièrement au rugby. Cette croissance est surtout remarquée sur les marchés émergents du rugby où se trouve la plus grande frange de la population. L’étude, menée sur 88 marchés, reflète des tendances de participation avec des hausses significatives en termes d’intérêt, essentiellement depuis l’inscription du rugby dans le programme olympique.

On estime à 793 millions le nombre de personnes qui se déclarent intéressées par le rugby dans le monde, dont 338 millions qui se définissent comme de vrais fans, soit une hausse de 24 % depuis 2013. Le nombre de fans sur les marchés émergents (Brésil, Chine, Inde, Mexique et USA) a augmenté de 50 % depuis 2013.

L’étude montre également que cette croissance du nombre de fans est surtout marquée par l’intérêt grandissant pour la forme courte du rugby, le rugby à 7. Le Championnat du Monde de Rugby à VII a rassemblé 100 000 fans à San Francisco quand les épreuves aux JO de Rio en 2016 ont attiré 16,8 millions de fans en plus sur six marchés étudiés juste après les Jeux.

Le 7 est également le format que valorise World Rugby pour convertir de nouveaux fans sur ses plate-formes numériques, profitant des actions spectaculaires, courtes, faciles à comprendre, adaptées au format des réseaux sociaux, accessibles aux plus jeunes et générant des records de vues.

Les autres points forts de l’étude :

  • La moyenne d’âge d’un fan de rugby est de 36 ans, soit un rajeunissement de deux ans depuis 2013 ; le rugby attire un public très jeune sur les marchés émergents
  • 36 % des fans de rugby dans le monde sont des filles ; sur les marchés émergents, ce taux est de 34 %
  • Les USA, la Chine, l’Inde, le Mexique, le Brésil et le Japon figurent dans le Top 10 des pays où se trouvent le plus de fans
  • L’intérêt pour le rugby à 7 a augmenté de 6 % depuis les Jeux olympiques de Rio en 2016
  • Sur les marchés émergents en Asie, Amérique du Nord, Amérique du Sud et Afrique, 63 % des fans de rugby le sont devenus après avoir été attirés par la forme courte du rugby.
  • Les joueurs mettent en avant les valeurs du rugby, le plaisir et les bénéfices sur la santé comme moteurs de motivation pour jouer

Cette recherche illustre le plan stratégique de World Rugby pour attirer de nouveaux publics tout en satisfaisant les fans historiques et en mettant en place des stratégies innovantes et engageantes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici