Le gouvernement égyptien a annoncé samedi 30 mars dernier une augmentation du salaire minimum de tous les fonctionnaires de l’État. Ainsi, à compter du 1er juillet 2019, le salaire minimum passera de 1.200 à 2.000 livres (1livre = 0,56 dirham), ce qui représente une augmentation de 66%, selon la presse locale. Les retraités ne sont pas en reste. Le nouveau paquet social prévoit une hausse générale des salaires. La pension minimale est portée à 900 livres par mois, soit une augmentation de 15%. Ce paquet coûtera au gouvernement environ 60 milliards de livres, dont 30,5 milliards pour financer les augmentations de salaires et traitements, 28,5 milliards dédiés aux augmentations de pensions sociales et environ 1 milliard destinés à prendre en charge l’ajout de 100.000 nouvelles familles aux programmes Takaful et Dignité. Il est prévu également d’octroyer une prime exceptionnelle à tous les employés de l’État d’une valeur de 150 livres. A titre d’information, le pays d’Al-Sissi compte plus de 5 millions de fonctionnaires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici