À compter du 1er janvier 2019, l’Indonésie oblige les exportateurs de matières premières à  garder une partie de leurs revenus dans les banques indonésiennes. L’annonce a été faite par le ministre indonésien chargé de coordonner les affaires économiques Darmin Nasution, rapporte la presse espagnole. Ajoutant que la réglementation permet que ces dépôts soient effectués à la fois en dollars américains et en roupies. L’objectif de cette mesure est de faire en sorte qu’une partie des bénéfices des exportations revienne dans le pays et, ainsi, d’augmenter les réserves en devises étrangères. Il s’agit d’une tentative d’atténuer la pression sur la roupie, qui s’est dépréciée de 9% en glissement annuel, et de réduire le déficit du compte courant, est-il souligné.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici