Le salaire minimum en Turquie, confrontée à une inflation de plus de 84% sur un an, sera relevé au 1er janvier 2023 à 8500 livres turques net (environ 455 $), pour la troisième fois en un an, a annoncé jeudi le président Recep Tayyip Erdogan. Les syndicats réclamaient 9500 livres par mois.

Le président turc a par ailleurs expliqué que le gouvernement table sur une forte baisse de l’inflation dans les mois à venir, il prévoit un recul jusqu’à 30% à la mi 2023 et 20% à la fin de l’année.

« En cas de situation inattendue en cours d’année, nous n’hésiterons pas à faire un nouvel ajustement en faveur des travailleurs à l’été 2023, comme ce fut le cas cet été », a précisé Erdogan.

Plus de 40% des Turcs vivent avec le salaire minimum. Ce dernier s’établissait à 2826 livres fin décembre 2021. Il avait été relevé à 4253 livres en janvier dernier et à 5500 en juillet, un niveau insuffisant pour vivre dans les grandes villes comme Istanbul.

Recep Tayyip Erdogan a promis le «déclin rapide de l’inflation dès la fin du mois». Selon les données officielles, la hausse des prix à la consommation a déjà ralenti en novembre en Turquie pour la première depuis mai 2021, à 84,4% sur un an contre 85,5% le mois précédent.