Communiqué

Le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchamach, a affirmé, samedi au Caire, que le Maroc est déterminé à s’engager dans des initiatives positives visant à développer la coopération entre les pays arabes dans le cadre du respect mutuel, du bon voisinage et du respect de la souveraineté et de l’unité des États.

Le Royaume du Maroc, « fidèle aux principes et aux valeurs de fraternité, de solidarité et de coopération, est déterminé, sous la direction clairvoyante de SM le Roi Mohammed VI, à prendre part à toutes les initiatives positives visant à développer le partenariat et la coopération entre nos pays dans le respect mutuel, le bon voisinage et le respect de la souveraineté et de l’unité des États », a souligné M. Benchamach dans son intervention lors d’une conférence arabe de haut niveau au siège de la Ligue des Etats arabes au Caire, à l’initiative du Parlement arabe.

Il a souligné que les leçons tirées des événements récents dans la région arabe et dans le monde doivent « constituer un levier efficace à travers l’adoption d’une vision stratégique proactive qui place la sécurité, la stabilité et l’unité de nos pays au premier rang des priorités pour relever les défis de l’avenir ».

Et de noter que l’avenir sera entre les mains des grands blocs, ce qui nécessiterait la relance et le renouvellement des mécanismes interrégionaux et régionaux, appelant à des conditions optimales pour l’émergence d’un bloc arabe intégré par la promotion de la réconciliation nationale et la mise en place de mécanismes sociaux efficaces qui consolident la stabilité et créent les conditions du développement.

Il a souligné l’importance de cette conférence arabe, qui devrait permettre d’apporter une contribution tangible à un nouveau chapitre de l’histoire des relations entre les pays arabes, en insistant sur l’importance de la coopération et de la coordination avec les parlements nationaux des États membres afin de promouvoir et consolider le processus de l’action arabe commune.

Et d’ajouter que « le contexte actuel et les nécessités de la croissance et de la prospérité de nos pays imposent plus que jamais d’ouvrir les portes à la participation populaire, de fournir des outils aux citoyens et de concrétiser leurs aspirations à participer à la décision et à enrichir la dynamique communautaire intégrée ».

À cet égard, M. Benchamach a appelé le Parlement arabe à être « l’incubateur de ce choix » en consolidant la présence publique dans tous les programmes, qu’ils soient collectifs ou interdépendants, ce qui nécessite l’intensification des initiatives et le renforcement des capacités humaines de nos institutions ».

La conférence du Caire permettra d’élaborer un document appelé le « document arabe pour promouvoir la solidarité interarabe » qui sera présenté par le Parlement arabe au sommet prévu en mars prochain en Tunisie.

Cette conférence se distingue par la présence de plusieurs personnalités politiques de pays arabes, notamment le ministre des affaires du Cabinet du Royaume de Bahreïn, Mohammed Ibrahim Al Mutawa, l’ancien secrétaire général de la ligue arabe, Amr Moussa, le secrétaire général du Comité exécutif de l’organisation de libération de la Palestine et négociateur en chef palestinien, Saeb Erekat et la présidente du centre des Emirats pour les politiques, Mme Ibtissam El Kotbi.

Elle connait la participation également de l’ancien président libanais, Amine Gemayel, de SAR le Prince Turki Al Fayçal, président du conseil d’administration du centre Roi Fayçal des recherches et études islamiques, Iyad Allaoui, ancien premier ministre irakien, Mahmoud Jibril, ancien premier ministre libyen et El Habib Essid, ancien premier ministre de la Tunisie.

-MAP-09/02/19

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici