Le 23 septembre 2021, l’organisation internationale du Travail (OIT) à travers le projet ProAgro Maroc a organisé un atelier virtuel en partenariat avec la Confédération Marocaine de l’Agriculture et du Développement Rural (COMADER) sur la formalisation de micro et petites entreprises dans le secteur agro-industriel dans la région de Rabat-Salé-Kénitra.

L’objectif clé de cet événement en-ligne, modéré par M. Gilles Cols, Chief Technical Advisor, était de réunir les parties prenantes du Maroc autour de la problématique de l’informalité avec un focus sur les filières des produits laitiers, du maraichage et des fruits rouges, afin d’échanger sur les bonnes pratiques et de discuter des mesures d’incitation à la formalisation.

L’atelier a été lancé par une introduction de M. Mohamed Alamouri, Président de la COMADER et Mme Rania Bikhazi Directrice du Bureau de l’OIT pour l’Algérie, la Libye, le Maroc, la Mauritanie et la Tunisie, qui a souligné l’importance d’une croissance inclusive incluant les catégories défavorisées, notamment les femmes, les jeunes et les communautés rurales. Mme Bikhazi a mis l’accent sur les efforts déployés par le Maroc dans l’optique de permettre à l’économie nationale d’amortir le choc induit par la crise liée au coronavirus, ainsi que les recommandations pour l’amélioration du taux de formalisation qui est passé de 33% (année 2000) à 45 % (année 2019) selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP).

« L’état actuel du marché du travail nécessite des améliorations pour assurer une croissance inclusive et cela passe nécessairement par la promotion de la formalisation et l’accompagnement des travailleurs informels, afin d’augmenter leur productivité et d’accélérer la croissance durable et inclusive du secteur agricole. » a-t-elle déclaré lors du lancement de l’atelier.

Les participants ont ainsi discuté des moyens à mettre conjointement en œuvre pour apporter des actions concrètes à la question de la formalisation, l’employabilité des jeunes entrepreneurs et petites entreprises dans le secteur agricole, la promotion de l’entrepreneuriat dans le monde rural et la création d’emplois décents dans le secteur agricole et agro-industriel au Maroc, indique le communiqué.

L’atelier a été aussi l’occasion de revenir sur les recommandations de l’OIT concernant la transition de l’économie informelle vers l’économie formelle et la promotion de l’emploi décent à travers la formalisation dans le secteur agricole et agro-industriel.

Dans ce contexte l’accent a été mis également sur les métiers prioritaires à accompagner vers la formalisation et l’identification des régimes fiscaux pertinents pour les métiers visés. Et plus particulièrement les actions concrètes visant à accompagner les acteurs du secteur agro-industriel vers la formalisation et ainsi contribuer à l’amélioration de leurs conditions de travail.

Cette rencontre virtuelle a vu également la participation des experts e l’OIT et présidents des fédérations interprofessionnelles de l’agriculture: FIFEL, INTERPROBERRIES MAROC, MAROC LAIT. Les participants se sont félicités de la qualité des débats et de l’optimisme qui en ressort. Ils ont également vivement remercié l’OIT et la COMADER pour cette initiative qui a redonné aux opérateurs pleine confiance et soutien en matière de formalisation de l’économie informelle, d’amélioration des conditions de travail et d’accélération de croissance durable et inclusive du secteur agricole.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici