Dans une déclaration à la MAP, Abderrahim El Hafidi, Directeur Général de l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE) a mis l’accent sur l’importance de redoubler les efforts pour repositionner l’Union arabe de l’électricité dans le système énergique et électrique mondial au moment où plus de 10 millions de personnes dans le monde arabe n’ont pas encore accès à l’ électricité.

Et d’ajouter que le Maroc présentera une feuille de route pour donner un nouveau souffle à cette institution arabe et ce pour relever les défis qui s’imposent dans le secteur de l’électricité au niveau mondial et arabe, notant que lors du conseil d’administration il sera procédé à la présentation de propositions pour revoir le statut de l’Union arabe de l’électricité.

Le Maroc fera également des propositions relatives à la mise en œuvre des études réalisées dans le cadre de l’interconnexion électrique entre les pays arabes, a-t-il relevé.
L’interconnexion électrique entre les pays arabes demeure un rêve, a-t-il dit, rappelant que le Maroc est parmi les premiers pays ayant développé l’interconnexion électrique avec l’Algérie et l’Europe via l’Espagne et œuvre actuellement pour établir l’interconnexion électrique avec le Portugal, la Mauritanie et le Sahel.

Le Maroc a adopté une politique efficiente visant à développer les capacités de production électrique à partir des énergies renouvelables en se fixant des objectifs clairs en vue d’atteindre 42 % en 2020 et 52 % en 2030 de la part des énergies propres dans le mix énergétique du pays. Il a fait observer qu’après le lancement de plusieurs projets d’énergies renouvelables, le Maroc pourra même dépasser ces objectifs à hauteur de 46 ou 47 % en 2020 et plus de 52 % à l’horizon de 2030.  Ce conclave débattra de l’état des lieux et des perspectives du secteur de l’électricité dans le monde arabe. Les participants se pencheront également sur les défis à relever en rapport avec ce segment énergétique en élaborant une feuille de route couvrant l’étape à venir

Plusieurs thématiques seront passées au crible, notamment la connexion électrique interarabe, la liaison électrique entre le Monde arabe et l’Europe, l’Asie et l’Afrique, le marché électrique commun, l’énergie nucléaire pour générer l’électricité outre le dessalement des eaux de la mer et plusieurs autres sujets.

En marge de cet événement de deux jours, est organisé un Salon des sociétés de fabrication des équipements électriques provenant du monde arabe et d’ailleurs. MAP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici