L’association Tafra met en ligne deux nouvelles bases de données relatives aux dynamiques politiques régionales issues des élections de 2015.
Vous trouverez sous les liens suivants:
–  Les résultats détaillés par province/préfectures des élections régionales de 2015 ;
–  La liste de la totalité des élu(e)s régionaux, leur parti politique et leur position au sein des conseils régionaux.

En 2015, la promulgation des lois organiques sur les régions, les provinces/préfectures et les communes a constitué la transposition législative des principes de régionalisation avancée, annoncés par la Constitution de 2011.

Par la suite et chaque année, des décrets d’application sont venus préciser la mise en œuvre de ce nouveau cadre législatif. A la fin décembre 2018, la charte de la déconcentration administrative est venue compléter ce nouvel édifice complexe. L’architecture institutionnelle du Maroc, notamment les responsabilités des instances élues localement et leurs relations avec les administrations centrales, achève sa mutation sur le papier. Qu’en est-il du terrain ?

A mi-mandat, plusieurs questions restent posées, au premier rang desquelles : assiste-t-on enfin à l’émergence d’une interprétation commune sur les responsabilités et les moyens correspondants relevant des instances élues localement, en particulier les régions ? La question de la capacité à construire des plans de développement et à les mettre en œuvre reste entière, et il semble improbable que les prochaines élections locales, en 2021, puissent permettre aux élu(e)s de mettre en avant des résultats significatifs. Après la démission du président de la région de Guelmim-Oued Noun en juin 2019, des rumeurs persistantes font état de celle du président de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici