Le contenu en valeur ajoutée étrangère des exportations marocaines a sensiblement augmenté entre 2005 et 2015. C’est du moins ce qui ressort de la dernière publication de l’OMC intitulée : “Commerce en valeur ajoutée et chaînes de valeur mondiales: profils statistiques”.

En effet, la part de la valeur ajoutée étrangère dans les exportations brutes entre 2005 et 2015 est passée de 22,7% à 25,7%. Il s’agit d’une évolution annuelle de 6,6%, plus forte que celle des pays en développement (6%) ou ceux développés (4,4%). Une tendance qui signifie tout bonnement que les exportations du Maroc sont de plus en plus tributaires d’importations intermédiaires importantes.

L’exemple des services étrangers intégrés en dit long sur cette dynamique. Ainsi, la part des services étrangers intégrés dans les produits manufacturés à l’export représente 14,3% contre 7,4% pour les services domestiques. Entre 2005 et 2015, la valeur ajoutée étrangère des services contenue dans les exportations du pays a progressé plus vite (7,5%) que celle domestique (3,9%).

Selon l’OMC, l’indice de participation du Maroc aux chaînes de valeur mondiales (GVC participation index) représente 43,1% des exportations brutes contre 42,7% et 33,4% pour l’Afrique du Sud et la Turquie, respectivement. La participation marocaine aux chaînes de valeur mondiales donne la part belle à l’amont. L’indice de participation ressort à 25,7% contre 17,5% pour l’intégration en  aval. Ce qui veut dire une intégration au contenu plus élevé en valeur ajoutée étrangère des exportations.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici