Les derniers chiffres des échanges extérieurs au titre des huit premiers mois de l’année 2018 font ressortir une légère baisse des exportations agro-alimentaires. En effet, les expéditions du secteur ont baissé de 0,1% à 22 milliards de dirhams contre 22,1 milliards un an auparavant. Une tendance qui va dans le sens inverse des autres secteurs tournés vers l’international. Selon l’Office des changes, les exportations du pays enregistrent une hausse de 10,2% grimpant de près de 163 milliards à fin août 2017 à 179,5 milliards un an plus tard. Ce résultat fait suite à la progression des exportations de tous les secteurs, essentiellement celles du secteur automobile (+6.574MDH), des phosphates et dérivés (+5.058MDH). Ces deux secteurs contribuent à hauteur de 70,2% dans la hausse totale des exportations, note-t-on.  Parallèlement, les importations ont progressé de 10,2% à 317 milliards de dirhams. Cette évolution est imputable à l’accroissement des acquisitions de la totalité des groupes de produits, principalement des achats de biens d’équipement (+8.736MDH), de produits énergétiques (+8.468MDH) et de produits finis de consommation (+4.401MDH). La hausse des achats de ces trois groupes de produits constitue 73,9% de la hausse totale des importations, peut-on lire. En somme, le déficit commercial ressort à 12.6 milliards, soit une aggravation de 10,1%.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici