Ceux qui ont pris leurs congés au mois d’août derniers ont eu la mauvaise surprise de la flambée des prix des hôtels, surtout les restaurants à l’abri de tout contrôle officiel. Le Haut commissariat au plan vient de le confirmer sans dernière note d’information relative à l’indice des prix à la consommation (ipc) du mois d’août 2019. En effet, comparés au même mois de l’année précédente, les prix des  Hôtels et Restaurants ont grimpé de 1,2%. Il en est de même pour les prix de loisirs et culture qui ont crû de 1,4% sur la même période de référence.

Par ailleurs, les hausses les plus importantes de l’IPC ont été enregistrées à Al-hoceima avec 2,0%, à Guelmim et Beni-Mellal avec 1,1%, à Laâyoune avec 0,9%, à Tétouan et Dakhla avec 0,8%, à Agadir et Kénitra avec 0,6% et à Casablanca et Oujda avec 0,5%. En revanche, des baisses ont été enregistrées à Marrakech et à Rabat avec 0,2%, note-t-on.

 

Toujours selon la même source, l’indice des prix à la consommation a connu, au cours du mois d’août 2019, une hausse de 0,3% par rapport au mois précédent. Cette variation est le résultat de la hausse de 0,7% de l’indice des produits alimentaires et de 0,2% de l’indice des produits non alimentaires.

Dans ces conditions, l’indicateur d’inflation sous-jacente, qui exclut les produits à prix volatiles et les produits à tarifs publics, aurait connu au cours du mois d’août 2019 une hausse de 0,3% par rapport au mois de juillet 2019 et de 1,5% par rapport au mois d’août 2018.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici