Les prix du pétrole ont frôlé  le seuil des 70 dollars le baril pour la première fois de l’année en cours. Le Brent ou brut de mer du nord culminait à 69,79 dollars à Londres, en hausse de 42 cents par rapport à la clôture de mardi. A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), gagnait 18 cents à 62, 76 dollars. Les deux sont à leur plus hauts depuis mi-novembre, selon la presse étrangère. Les spécialistes anticipent une hausse de l’or noir dans les prochaines semaines. Plusieurs éléments expliquent cette tendance. D’abord, par une offre mondiale limitée suite à la décision des membres de l’OPEP de réduire leur production. Ensuite, la crise politique au Venezuela pèse de tout son poids avec les contraintes d’exportations. A cela s’ajoute bien sûr, les signes d’apaisement dans les relations commerciales conflictuelles entre les États Unis et la Chine. A suivre.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici