Bourrage de crâne ! Perte de temps ! Des politiques d’emploi qui sacrifient la jeunesse d’un pays quand le chaud leur presse. Des générations qui se sacrifient pour le bien de qui? C’est assez, en voilà assez! On l’a tous compris : ramener les universités et les établissements de formation professionnelle en odeur de sainteté. Leurs lauréats n’ont que leurs yeux pour pleurer sur leur mauvais sort, quand le marché du travail leur ferme ses portes. Est-ce une fatalité quand on sait sa faible capacité d’absorption? La réponse est non. Voilà belle lurette qu’on nous chauffe les oreilles par cette tonalité d’inadéquation formation-emploi. La logique des choses interroge ce qu’entendent les adeptes d’une telle approche par inadéquation formation-emploi. Quand la réalité amère pointe du doigt la loi de l’offre et de la demande d’emploi. Le HCP nous informe que l’économie marocaine a créé 86.000 postes d’emploi en 2017 contre une perte sèche de 37.000 un an plus tôt. Nul besoin d’être assez doué pour comprendre que les chiffres du département de Lahlimi englobent et le formel et l’informel. Pis, sont mises à la disposition du marché de l’emploi 723.000 personnes formées sur les bancs de l’OFPPT durant la période 2015 -2017(lire notre article). Résultat aux courses, les lauréats de la formation professionnelle ont plus de difficultés à intégrer le marché du travail que les lauréats de l’enseignement général, avec des taux de chômage respectifs de 24,5% et de 16%. Qui dit mieux? Le salariat avéré inefficace comme politique n’est plus une solution de rechange. Du salariat à l’entrepreneuriat, juste un déclic. Et c’est dans ce sens qu’il faut comprendre le message du Souverain quand il invite au changement des mentalités. Qui a bonne tête ne manque pas de chapeaux, dit le proverbe. Et l’avenir appartient à ceux qui s’investissent tôt, qui surfent sur la vague de la révolution digitale. Cet avenir, aux yeux de Vladimir Poutine, appartient à ceux qui maîtrisent l’intelligence artificielle. Quand des pays comme l’Inde, la Corée du Sud, la Turquie…décidaient d’équiper gratuitement les écoles en tablettes, c’est que demain c’est déjà aujourd’hui. Steve Jobs, Bill Gate, Mark Zuckerberg, Jack Ma… on ne vous oublie pas!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici