Machination politicarde. Ainsi peut-on qualifier le Maroc politique devant motiver les jeunes à revenir aux bancs des partis politiques. Le nouvel horaire bêtement (9H-13H, 14H-18H) appliqué au système éducatif dénote une fausse intelligence tellement idiote que l’on risque de tomber dans le piège de « circulation à sens interdit ». Camper sur de telles positions à coût très élevé pas nécessairement dans l’immédiat menace le château de cartes. Mais où va-t-on face à des politiciens qui n’hésitent aucunement à retourner leur veste? Pourrait-on en lire des signaux avant-coureurs d’un remaniement ministériel retardé? Ou un bras de fer purement politicien sacrifiant l’intérêt général  sur l’autel de ses intérêts personnels?  L’histoire politique enseigne que la démocratie est bâtie sur le principe de la participation. Faute de quoi, un acrobate exerce sans filet! L’indifférence des jeunes et leur désistement face à la politique, la manière dont les acteurs actuels conçoivent-ils la politique, la confusion entre l’appréciation de l’action publique et les intérêts électoralistes…autant de questionnements qui restent en suspens. La politique est considérée de nos jours comme une arme de séduction massive, au service du business.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici