Joli coup de filet à Berkane contre des producteurs de pommes de terre traitées avec des pesticides non homologués.  En effet, les services régionaux de l‘Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires  de la région de l’oriental (ONSSA) , en présence des représentants des autorités provinciales et de la gendarmerie royale, ont détruit 136 tonnes de pommes de terre à Berkane, et ce suite aux résultats d’analyse qui ont révélé qu’elles ont été traitées avec des pesticides non homologués pour la pomme de terre. Les procès-verbaux d’infractions ont été dressés à l’encontre des contrevenants et transmis à la justice, note un communiqué parvenu à la rédaction.

Cette opération s’inscrit dans le cadre des plans de surveillance et de contrôle de l’utilisation des pesticides dans les fruits et légumes. En effet, les services de l’ONSSA à Berkane ont procédé à des prélèvements sur des échantillons de pomme de terre stockée dans des entrepôts agréés par l’Office, et d’autres conservées en dehors desdits entrepôts en vue de les soumettre aux mêmes analyses.

Les résultats des analyses ont révélé que les pommes de terre stockées dans des entrepôts agréés, sont conformes, et respectent les taux de résidus de pesticides Homologués. Par contre, celles stockées en dehors desdits entrepôts agréés ont été traitées avec des pesticides non homologués pour la pomme de terre.

L’Office informe l’opinion publique que les contrôles des fruits et légumes sont renforcés, et que cette action ne se limitera pas seulement à la région de l’Oriental, mais à l’ensemble des régions.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici