Comment est-ce possible qu’ils se considèrent encore en dessus de la loi et que c’est le pauvre consommateur qui paye de sa poche ; pis encore, de sa santé (y’ a qu’à observer le taux de plus en plus élevé de décès par cancer)?  Comment est-ce possible que les autorités sanitaires soient  souvent impuissantes face aux contreventions récurrentes du lobby des grandes et moyennes surfaces (GMS)?

Le rapport annuel de la Cour des comptes au titre de l’année 2018 révèle que « les grandes et moyennes surfaces (GMS) sont souvent en infraction par rapport à la législation en  vigueur  en  matière  de  sécurité  sanitaire  des  produits  alimentaires.  En  effet,  les  services  de contrôle régionaux de l’ONSSA relèvent, régulièrement, de graves infractions, notamment en matière d’approvisionnement en produits alimentaires, d’information du consommateur et de gestion des produits périmés. Aussi,   la plupart  des  enseignes  de  la  grande  distribution  ne  s’approvisionnent  pas systématiquement auprès d’établissements agréés ou autorisés sur le plan sanitaire par l’ONSSA ».

Face à ces dépassements graves de la loi et à ce non-respect humiliant du consommateur marocain, les agents de l’ONSSA ne disposent d’aucun pouvoir pour prendre des sanctions administratives.

« Comme  elles  ne  respectent  pas  toujours  l’étiquetage  et  les  conditions  de  mise  en  vente des produits, et surtout ne maitrisent pas la gestion des produits périmés. De plus, il a été constaté que plusieurs enseignes n’ont pas adhéré au processus d’agréments/autorisations de leurs entrepôts de stockage. Malgré les rappels à l’ordre par l’Office et les engagements pris par ces GMS pour se conformer aux dispositions en vigueur en matière de sécurité sanitaire des produits alimentaires, la situation n’a guère évolué puisque la Cour, à travers l’analyse des comptes rendus des contrôles effectués en2017 par les services locaux de l’ONSSA, a constaté que les infractions à la réglementation persistent », peut-on lire. Face à cette impuissance et au  non-respect  par  les  GMS  de certaines dispositions législatives en matière sanitaire, les services publics ne réagissent au meilleur des cas que pour la saisie de la marchandise non conforme. Honteux !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici