La hausse du prix des cigarettes a fait gagner plus de recettes fiscales que les taxes énergétiques. En effet, les recettes de la TIC sur les tabacs manufacturés à fin janvier 2019 ont enregistré une envolée de 159,2% à 1,4 milliard de dirhams contre 549 millions de dirhams un an auparavant, selon le dernier le bulletin de statistiques des finances publiques publié par la Trésorerie Générale du Royaume(TGR). En parallèle,  la TIC sur les produits énergétiques a atteint 1,1 milliard  contre 868 millions de dirhams, en hausse de 31,3% par rapport à son niveau de fin janvier 2018. Sachant qu’au titre de la loi de Finances 2019, les recettes prévues liées aux produits énergétiques s’élèvent à 16,6 milliards de dirhams contre plus de 11 milliards pour les tabacs manufacturés.

Par ailleurs, la TGR informe aussi que la loi de finances 2019 laisse dégager un déficit du Trésor de74 millions, compte tenu d’un solde positif de 11,3 milliards dégagé par les CST et les services de l’Etat gérés de manière autonome (SEGMA), contre un excédent du Trésor de 557 millions à fin janvier 2018 compte tenu d’un solde positif de 9,3 milliards dégagé par les CST et les SEGMA.

Pour approfondir plus : Lire le Bulletin  

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici