TPME: Marrakchi crie au statu quo

Le vice-président sortant de la CGEM crie au statu quo. Hakim Marrakchi désespère de cet immobilisme qui limite l’emploi et réduit le potentiel de croissance. Sa candidature aux élections de la présidence de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) n’est que l’expression d’un malaise profond, d’un« SOS » lancé pour sauver les TPME. Dans cet Entretien, il avoue que la TPME n’a pas senti le vent tourner sur les cinq dernières années. Retrouvez l’intégralité de l’Entretien dans le numéro 17 du Magazine LIBRE ENTREPRISE disponible dans les kiosques.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici