Seulement 6.850 déclarations fiscales qui ont été déposées au 4éme trimestre 2018 sachant que le nombre des auto entrepreneurs actifs s’élève à plus de 86.000 en 2018, selon la direction générale des impôts(DGI). Cela veut dire que moins de 10% de cette catégorie des contribuables qui ont honoré à leurs engagements  en versant aux caisses de l’État 1,5 million de dirhams au titre des 3 derniers mois de l’année passée.  La lecture de ce seul chiffre interroge la propagande menée tambours battants et montre à celui qui veut le croire que le statut d’auto entrepreneur n’est en réalité qu’un effet d’annonce.

Approfondissant la lecture des chiffres de la DGI, on constate une courbe en chute libre au titre de l’exercice 2018. En effet, le 1er trimestre 2018 enregistre 15.123 déclarations contre 13.532(2éme trimestre), 11.388(3éme trimestre) et 6.850 (4éme trimestre). Cette tendance baissière se traduit aussi par un fléchissement des recettes fiscales. En somme la DGI n’a récolté en 2018 que 6,6 millions de dirhams sur la base d’un total de 46.893 déclarations déposées.

Bilan décevant pour Maroc PME qui se contente de ne publier dans ses communiqués que le nombre des enregistrements, gardant secret celui des radiations. Dans son guide, la DGI nous informe qu’en  cas de non versement des cotisations fiscales pendant une année, l’auto entrepreneur est radié du registre national des auto entrepreneurs. Alors, jugez-en par vous-même !

Lire : DGI : Tout savoir sur l’auto-entrepreneur

Pour rectifier le tir, le gouvernement a revu à la baisse le taux d’imposition au titre de la loi de Finances 2019 pour passer à 0,5% (au lieu de 1%) pour les activités commerciales, industrielles et artisanales et à 1% (au lieu de 2%) pour les services. Autre mesure encourageante et non des moindres, ouvrir la commande publique aux auto entrepreneurs à compter du 2 mai 2019. À suivre !

Lire : Commande publique: Les détails du décret sur les délais de paiement

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici