L’équipementier automobile japonais Mitsui Kinzoku Act a lancé, mardi à la Tangier Automotive City, la construction de son usine de production de mécanismes de verrouillage de portes, le premier du genre sur le continent africain, pour un investissement global de 12,5 millions d’euros.

Lancée en présence du ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy, du wali de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed Mhidia, et du président du Conseil de surveillance de l’Agence spéciale Tanger-Med, Fouad Brini, cette structure se veut un des piliers du développement mondial de l’acteur nippon, indique un communiqué du groupe. Bénéficiant de la “position géographique stratégique du Maroc” et située à la Plateforme Industrielle de Tanger Med, cette usine s’étale sur un terrain de 20.026 m2, précise le groupe. Sa première phase consiste en l’édification d’un centre de production de 5.600 m2, doté de lignes d’assemblage, ultimes technologies de Mitsui Kinzoku Act, ainsi que d’un bâtiment administratif de 1.200 m2.

Ce site industriel, spécialisé dans la fabrication de la dernière génération des mécanismes de verrouillage de portes destinés à l’industrie automobile, devra employer près de 100 personnes lors de sa phase initiale et devrait, à terme, en atteindre 300 personnes.

A partir de sa nouvelle usine à Tanger, le groupe compte fournir ses clients, actuels et futurs, établis aussi bien au Maroc qu’en Europe, notamment les sites de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, fait savoir la même source. Et d’ajouter que le choix de Mitsui Kinzoku Act de s’installer au sein de la Plateforme Industrielle de Tanger Med participe de sa volonté de faire partie d’un “écosystème fort d’une centaine d’équipementiers automobiles”. Le groupe japonais mise aussi sur sa proximité du complexe portuaire Tanger Med et la connectivité maritime qu’offre ce dernier, pour conforter ses ambitions dans la région.

Dans une intervention à cette occasion, M. Elalamy a souligné que cette ouverture ne manquera pas de réaliser une réussite certaine, notant que le groupe nippon est l’un des fournisseurs clefs de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, et devra contribuer au renforcement de la valeur ajoutée du secteur automobile au Maroc.

Le ministre a insisté sur l’objectif stratégique de rehausser l’intégration locale, soulignant que le Maroc, grâce aux Hautes orientations royales, est en position d’offrir des services de haute qualité pour soutenir l’investissement et établir un écosystème industriel intégré.

De son côté, M. Brini a noté que la plate-forme Tangier Automotive City a pu attirer des investisseurs de plusieurs pays, outre ses partenaires traditionnel, comme la France et l’Espagne, soulignant que le Royaume dispose désarmais de la “compétitivité nécessaire” aux groupes souhaitant s’étendre au niveau international. A noter que Mitsui Kinzoku Act Corporation, qui dispose de plus de 10 implantations industrielles dans le monde et quelques 6.400 salariés, compte parmi ses clients les alliés Renault-Nissan-Mitsubishi, Toyota, FCA, Honda, Ford, Subaru et autres géants du secteur. MAP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici