Le constructeur automobile allemand  Volkswagen a reconnu aujourd’hui avoir détecté des irrégularités dans les tests de consommation de carburant et d’émission de polluants de ses véhicules vendus au Japon, rapporte l’agence espagnole EFE.

Le président de Volkswagen Japon, Till Scheer, s’est excusé lors d’une conférence de presse tenue aujourd’hui à Tokyo et a déclaré que les défauts étaient dus à des « erreurs humaines » et non à une manipulation intentionnelle des données techniques des véhicules.

La branche japonaise de Volkswagen a déclaré avoir trouvé au moins 83 cas défectueux. Les irrégularités ont été détectées par le fabricant allemand après une enquête interne sur ordre du ministère japonais des Transports, à la suite d’une série de scandales de falsification de données de ce type qui ont affecté les fabricants japonais Nissan et Subaru. Volkswagen a expliqué que les défauts de forme des tests d’efficacité énergétique et d’émissions concernent 14 modèles de leurs véhicules vendus au Japon, y compris la Polo et la Golf, sur un total de 1.113 voitures testées entre 2012 et 2018. EFE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici