Plus forte baisse hebdomadaire, le titre du spécialiste des produits laitiers a souffert du manque de confiance des investisseurs. En effet, l’action a chuté de 21,79 % à 488 DH contre 624 DH, la semaine dernière sur la place financière de Casablanca. Depuis le début de l’année en cours, le prix de vente a dégringolé de 38,46%. Une chute libre qui n’est pas prête à s’estomper, d’autant plus que la rentabilité déçoit. D’ailleurs, « les résultats financiers du 1er semestre 2019 resteront fortement pénalisés par les conséquences de cette crise », lit-on dans un communiqué. Par crise, la filiale française entend la campagne de boycott déclenchée depuis le 23 avril 2018. Une crise inédite qui a frappé aussi durement le secteur agricole. À la clé, une perte sèche de 152.000 postes d’emploi entre le premier trimestre de 2018 et la même période de 2019, à en croire le HCP. Face à la crise de Centrale Danone et son écosystème, la rumeur gonfle. Celle d’une éventuelle cession des activités au Maroc. Wait and see.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici