Une nouvelle liste de substances allergisantes a été communiquée aux laboratoires agréés par  le Ministère de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie Numérique. Après l’alerte européenne sur les risques que présenteraient certaines substances contenues dans les couches pour bébé, le Ministère a pris des mesures exceptionnelles relatives au contrôle de ces produits. Le contrôle des couches pour bébés à usage unique se fait conformément à la norme marocaine NM 04.4.015. Cette norme prévoit des exigences de sécurité comme les exigences sur l’emballage. « Les couches bébés doivent être emballées », précise-t-on. Sur le terrain, une telle règle n’est pas si évidente sur un marché fortement concurrentiel. Un marché, utile de le souligner, peut-être déjà saturé. Chiffre d’affaires en baisse, guerre des prix, reflux des investissements, concurrence acharnée entre producteurs et importateurs, baisse de la natalité…

Selon le ministère de tutelle, les données des entreprises produisant les couches pour bébés sur la période 2010-2016 montrent une tendance à la baisse des ventes situées à 474,5 millions de dirhams en 2016 contre 516,4 millions en 2012. Les investissements ont tombé de 446,2 millions en 2013 à 26,1 millions en 2016. Certes, la courbe de croissance a atteint son pic, mais le marché a encore de beaux jours devant lui en attendant cette prise de conscience environnementale où le biodégradable et le lavable priment sur le recyclable.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici