ENTRETIEN EXCLUSIF : FRANÇOISE DE DONDER, DÉLÉGUÉE GÉNÉRALE DE L’AMIC

Avec un marché de petite taille,  l’industrie marocaine du capital investissement est encore jeune et n’a donc pas encore atteint sa maturité. Beaucoup de PME « s’autofinancent » sans réelle vision de développement et/ou d’avenir. Les raisons pour lesquelles le capital investissement n’est pas plus utilisé sont multiples. Dans cet Entretien, Françoise de Donder, déléguée générale de l’Association marocaine des investisseurs en capital(AMIC) nous liste en exclusivité ces raisons. Retrouvez la suite dans le  numéro 17 du Magazine LIBRE ENTREPRISE disponible dans les kiosques.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici