3 sinistres de pointe majeurs ont suffi pour pénaliser le résultat net de Wafa Assurance au titre du 1er semestre 2018.  Ces sinistres de pointe aggravés par la hausse de la sinistralité automobile ont coûté à la compagnie nationale environ 240 millions de dirhams. Contacté par Libre Entreprise, Taoufik Benjelloun de Wafa Assurance nous explique que « pour les trois risques de pointe majeurs, il s’agit principalement de Tous Risques Chantier et d’Incendie». Le montant précis n’est pas communiqué, mais ce qui est sûr c’est que  les sinistres de pointe représentent des dommages corporels lourds, avec un coût très élevé.

« Compte tenu de ces éléments qui impactent le résultat technique Non-Vie, le résultat net du 1ersemestre 2018, attendu au-dessus de 400 MDH, sera en baisse prévisionnelle de l’ordre 25% par rapport au résultat net du premier semestre 2017 », note un communiqué de la compagnie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici