Le décret numéro  1-18-94,  portant promulgation de la loi N°60.17 relatif à l’organisation de la formation continue au profit des salariés du secteur privé, certaines catégories d’employés et d’autres personnes non salariées exerçant une activité libérale, a été publié dernièrement au Bulletin officiel. Ladite loi est en phase avec la stratégie nationale de l’emploi et prend en considération les points les plus importants en matière de formation à savoir :

  • La mise à niveau des compétences des salariés par des formations continues après avoir fait un bilan de compétences ;
  • L’employabilité ;
  • La validation des acquis de l’expérience professionnelle, est une chose extraordinaire, car combien de personnes n’ont pas de diplômes mais au vu de leurs expériences professionnelles, celles-ci valent le meilleur des diplômes donc on ne fait que rendre justice à une frange de la population ;
  • La possibilité pour le salarié de poursuivre des programmes de formation continue selon sa propre initiative et selon ses choix et donc l’apparition du crédit temps de formation continue.

Ce qui permettra aux salariés de se prendre en main en matière d’employabilité et de perfection des connaissances. Tous ces points sont importants et s’ils sont bien suivis et si les dispositions de la présente loi sont bien appliquées.  Nous assisterons à une véritable révolution en matière de formation, et par conséquent en matière d’emploi également.

Seul bémol, la gestion des programmes et des opérations de formation continue qui se fait uniquement par l’OFPPT. L’idéal aurait été d’impliquer la CGEM  dans ce très vaste projet  car ce sont les entreprises qui financent la taxe professionnelle. Il est vrai que la CGEM est présente dans le conseil d’administration mais si elle était impliquée dans la gestion directement peut être qu’elle apportera sa touche qui demeure très  importante. Ne l’oublions pas, seule l’entreprise pourra vous dire ce que sont et ce que serait ses véritables besoins. Ali Serhani

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici