Le groupe Al Omrane  a signé 17.669 contrats de vente au titre de l’année 2018 contre 21.361 contrats en 2017. Une baisse qui trouve son fondement, entre autres,  dans la mauvaise passe que traverse le secteur. Présenté aujourd’hui, le plan d’action 2018 de l’opérateur public laisse dégager une légère contraction du chiffre d’affaires.  Ce dernier s’est établi à 5,02 milliards de dirhams contre  5,05 milliards un an auparavant. Qualifié de hautement structurant, le projet « CAP 2020 » avance mais pas sans retard. Moins d’un an de l’horizon fixé, les réalisations portent sur 38 projets, soit 67% du total prévu.  Cette cadence nous renseigne sur le manque de l’efficacité et l’efficience de son intervention en sa qualité d’opérateur public au service de l’Etat et des citoyens. 2018 a marqué la construction de 28.951 unités de logement, la mise à niveau de 110.563unités dans le cadre de la mise à niveau urbaine, la finalisation des travaux de réalisation de 26.430 unités et le parachèvement de 124.095unités (mise à niveau urbaine). Aussi,  l’obtention de 33.292 titres fonciers, avec un budget d’investissement de près de 5,13 milliards de dirhams.

Le plan d’action 2018 présenté devant la presse ne parle en aucun cas de l’état d’avancement des opérations en suspens. Les chiffres de 2017 font état de seulement 53% des opérations résolues liées aux titres fonciers. Le retard pris interroge les principes de transparence, et de la reddition des comptes. Sans oublier la bonne gouvernance surtout pour ce qui est des faisabilités technique, financière et commerciale des projets.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici