Les résultats de l’enquête mensuelle de conjoncture de Bank Al-Maghrib au titre du mois de juillet dernier ne laissent pas indifférent. En effet, plus  de la moitié  des industriels de la branche « mécanique et métallurgie » déclarent ne pas avoir de visibilité pour les trois prochains mois. Ces incertitudes reflètent la perception d’un contexte morose. Déjà au mois de juillet dernier, la banque centrale note que  la production de la branche « mécanique et métallurgie »  aurait  accusé  une  baisse  et le taux d’utilisation des capacités se serait situé à 68%.

Grosso modo, les projections des industriels marocains pour les trois prochains mois laissent dégager des allures d’incertitude. Dans l’«agro-alimentaire»,  plus d’une entreprise sur quatre déclare ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future de l’activité.

Le nombre d’entreprises de la branche « textile et cuir » déclarant  ne pas avoir de visibilité  s’élève  à 17% pour l’évolution future de la production et à 26% pour les ventes.

S’agissant de la branche « chimie et parachimie », une entreprise sur cinq déclare ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future de l’activité.

Par ailleurs, l’enquête auprès des industriels montre une hausse, d’un mois à l’autre, de la production et des ventes. De même, les commandes auraient augmenté, avec un carnet qui se serait situé à un niveau supérieur à la normale. Dans ces conditions, le  Taux d’Utilisation des Capacités (TUC) se serait stabilisé à 75%, peut-on lire.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici