Les réunions marathoniennes entre le fisc et les professions libérales ne semblent pas emprunter le bon chemin. Les chiffres de l’année 2018 sur la conformité des obligations déclaratives de certaines professions libérales le montrent. A commencer par les pharmaciens et les architectes, dont le taux de conformité ne dépasse guère les 12%. Ainsi, sur 1.155 pharmaciens relancés, seuls 139 ont répondu présent, selon le rapport 2018 de la DGI.  La relance de 612 architectes n’a abouti qu’à 72 déclarations déposées.  Sur la liste des mauvais élèves figurent également les avocats et les vétérinaires, avec un taux de conformité de 13%. Sur 1929 avocats et 22 vétérinaires relancés, seulement  246 et 22 personnes respectivement ont honoré à leurs obligations. Les médecins spécialistes restent, tout de même, les champions de cette catégorie professionnelle. Entre 486 médecins spécialistes, 95 ont répondu favorable, soit un taux de conformité de 20%. Ce taux tombe à 18% pour les médecins généralistes et à 15% pour les dentistes.

 

Chiffres clés du rapport 2018

149,7 milliards DH de recettes fiscales nettes :

  • 52,4 milliards au titre de l’IS
  • 43,8 milliards au titre de l’IR
  • 31,7 milliards au titre de la TVA

17,6 milliards de recettes additionnelles, dont 8,6 milliards au titre de contrôle sur place.

4,3 milliards de recettes issues suite au recouvrement forcé.

Rendement moyen par catégorie des contribuables :

  • Grandes entreprises : 1,6 milliard
  • Petites et moyennes entreprises : 106,9 millions
  • Personnes physiques : 62.583 DH

Population fiscale active :

  • 732 019 personnes physiques
  • 367 024 personnes morales
  • 552 539 assujettis TVA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici