Le Maroc a enregistré un niveau d’exportations record de ses olives noires vers les États unis au premier trimestre de 2019. Ses expéditions se sont élevées à 3,2 millions de kilos, soit un bond spectaculaire de 800%  (406.000 kilos de plus) par rapport à la même période de l’année 2017. La presse espagnole qui rapporte l’information a indiqué que c’est le pays qui en a le plus profité comparativement au reste des pays exportateurs d’olives noires aux États-Unis. Le Portugal en a également profité, ayant exporté 1,6 million de kilos au premier trimestre 2019 contre 890.000 kilos en 2017 et l’Égypte avec 1,4 million de kilos contre 614.000 kilos en 2017. En revanche, l’Espagne semble être la plus grande perdante. En effet,  les exportations espagnoles d’olives vers les États-Unis ont totalisé 3,5 millions de kilos contre 6,7 millions pour la même période en 2017.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici