La Banque africaine de développement , le gouvernement du Royaume-Uni et trois compagnies d’assurance mondialement reconnues ont conclu une nouvelle transaction innovante de partage des risques connue sous le nom de Marge de Manœuvre Souveraine.

La transaction Marge de Manœuvre Souveraine a été structurée dans le but d’augmenter les engagements de la Banque africaine de développement en matière de financement climatique jusqu’à 2 milliards USD et contribuera grandement à aider les pays africains à respecter leurs contributions déterminées au niveau national (CDN). Le soutien fourni par le Royaume-Uni et les assureurs privés dans le cadre de cet accord de transfert de risques permettra à la Banque de réduire les fonds propres actuellement consommés par ses opérations souveraines, créant ainsi une marge de manœuvre pour de nouvelles opérations de prêt dans les secteurs prioritaires, en particulier le financement climatique, afin de soutenir davantage de projets d’atténuation et d’adaptation à travers le continent.

La Marge de Manœuvre Souveraine est un accord de partage des risques basé sur un sous-ensemble du portefeuille de prêts souverains de la Banque pour une durée maximale de 15 ans, dans le cadre duquel le marché de l’assurance, à savoir AXA XL, Axis Specialty et HDI Global Speciality, supportent une tranche de première perte de 400 millions USD, tandis que le Foreign Commonwealth and Development Office (FCDO) du Royaume-Uni fournira une couverture supplémentaire de 1,6 milliard USD,  sur la base d’une tranche de deuxième perte, sur le même sous-ensemble de prêts.

« La Banque estime qu’il s’agit d’une opération de pointe qui l’aidera énormément à jouer son rôle contracyclique alors que le continent émerge des impacts de la pandémie de COVID-19, tout en faisant face aux conséquences négatives de l’invasion de l’Ukraine qui a contribué à la crise alimentaire émergente. Cette transaction contribuera à renforcer l’adéquation des fonds propres de l’institution tout en nous permettant d’en faire plus pour nos clients, en particulier dans le domaine de la lutte contre le changement climatique », a déclaré Hassatou N’Sele, vice-présidente des finances et directrice financière de la Banque.

Vicky Ford, ministre d’État au Développement du FCDO, a déclaré : « Je suis ravie que la garantie Marge de Manœuvre Souveraine à laquelle le Royaume-Uni s’est engagé en mai, soit maintenant finalisée. J’aimerais souhaiter officiellement la bienvenue à nos trois nouveaux fournisseurs d’assurance du marché de Londres. Cette garantie de 2 milliards de dollars reflète l’engagement du Royaume-Uni à investir dans des projets liés au climat, à stimuler la croissance propre et à réaliser les ambitions climatiques mondiales. »

La transaction porte sur les prêts actuels et futurs de onze pays emprunteurs du guichet non concessionnel du Groupe de la Banque. Il s’agit d’une excellente poursuite de la coopération avec les investisseurs du secteur privé et les investisseurs institutionnels à la suite de l’appel lancé par le G20 aux BMD pour qu’elles tirent meilleur parti de leurs bilans et à la suite des deux opérations pionnières de la Banque sur son portefeuille du secteur privé exécutées en 2018. Elle reflète également les résultats positifs de la recommandation du G20 sur l’adéquation des fonds propres publiée en septembre 2022.

La participation du marché de l’assurance privée et de FCDO du Royaume-Uni apporte à la table une collaboration innovante de type PPP entre les IFD et le marché de l’assurance qui aide à réaliser la vision du Programme d’action d’Addis-Abeba qui énonce l’ambition de répondre aux besoins importants requis pour atteindre les objectifs de développement durable (ODD) en tirant parti du secteur privé.

« AXIS est fier de jouer un rôle de premier plan dans le programme Marge de Manœuvre Souveraine de la BAD, en alignant la force de notre souscription spécialisée avec la capacité du secteur de l’assurance londonien à collaborer pour soutenir un changement positif », Richard Lamb, responsable du crédit et des risques politiques au Lloyd’s of London Syndicate d’AXIS.

« Nous sommes ravis de soutenir cette politique historique entre la BAD, le gouvernement britannique et les assureurs privés. La combinaison des capacités uniques de fournir des prêts d’une BMD et de la couverture d’un assureur privé peut aider à débloquer de grandes quantités de capitaux pour aider davantage les pays et les secteurs ayant besoin de financement », a déclaré Nick Robinson, responsable du crédit et du risque politique chez HDI Global Specialty.

«  Cette importante transaction est une preuve supplémentaire de l’importance de la mobilisation par les IFD de capacités d’assurance non capitalisées du secteur privé pour soutenir le financement du climat, de l’atténuation et de l’adaptation en Afrique. Cette transaction démontre les capacités significatives de prise de risque du marché de l’assurance lors de la collaboration avec une IFD et le potentiel que les produits d’assurance peuvent fournir pour accroître les prêts axés sur le développement », Simon Bessant, directeur du groupe Texel, courtier d’assurance auprès de la Banque africaine de développement pour la transaction Marge de Manœuvre Souveraine».

L’initiative Marge de Manœuvre s’appuie sur l’objectif général d’optimisation du bilan de la Banque africaine de développement, qui vise à améliorer les indicateurs de fonds propres de la Banque, à fournir des prêts supplémentaires pour permettre à la Banque d’atteindre ses objectifs de développement institutionnel et mondial, et à diriger l’innovation et l’impact de la démonstration pour attirer les investisseurs institutionnels en Afrique.