Bank Al-Maghrib  et la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement ont organisé le mercredi 27 novembre 2019 un workshop sur le thème « Réforme du Libor et mise en place d’un nouvel indice monétaire au Maroc », note un communiqué.

L’objet du workshop est de présenter les implications du changement des indices de référence sur les marchés internationaux et de partager avec l’ensemble des parties concernées, les résultats des travaux effectués pour le choix d’un nouvel indice monétaire de référence au Maroc, et ce dans la perspective de son adoption dès janvier 2020.

Ce  projet  a été  mené,  avec l’assistance technique de la BERD,  par un groupe de travail  créé  en 2018,  et composé du Ministère de l’Economie,  des Finances  et de la Réforme de l’Administration, de Bank Al-Maghrib, de l’Autorité Marocaine des Marchés de Capitaux, de l’Association des Sociétés de gestion et Fonds d’Investissement Marocains et des banques marocaines. Le groupe de travail  a considéré que le taux des opérations de pensions livrées au jour le jour est le plus approprié pour être le taux sans risque sur le marché monétaire marocain.

Alain Pilloux, vice-président de la BERD, a déclaré: «Nous sommes ravis d’accueillir le Maroc dans ce petit club composé de pays qui ont déjà mis au point des benchmarks de taux sans risque, robustes et transparents. C’est une étape importante vers le développement d’un marché de swap des taux au Maroc.

Pour sa part, Abderrahim Bouazza, Directeur Général de Bank Al-Maghrib, a salué  cette réforme qui  est  en ligne avec les récents changements au niveau des marchés monétaires au plan  international  et considère qu’elle constitue  «une étape    importante pour  renforcer la transparence  et  approfondir le  marché  et  en vue  de développer un ensemble plus large de produits  et  d’instruments  pour les acteurs du secteur financier».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici