Les conséquences de la pandémie covid19 se font sentir très mal chez le citoyen lambda, mais jusqu’à aujourd’hui, l’État continue de dépenser plus dans un contexte baissier de recettes budgétaires.

A fin août 2020, le taux de couverture des dépenses ordinaires par les recettes ordinaires a été de 98,4% contre 100,8% un  an  auparavant, selon les dernières statistiques des finances publiques publiées par la Trésorerie Générale du Royaume (TGR).

Les  dépenses enregistrées à fin août 2020 au  titre du  budget  général ont été de 163 milliards DH (en hausse  de 2,3% par  rapport  à  leur  niveau  à  fin août2019)  contre 160,4  milliards DH au titre des recettes ordinaires (en baisse de 0,1% par  rapport  à  leur  niveau  à  fin août2019).

Là où l’Etat est critiqué, et dont elle dispose de marge de manœuvre, c’est au niveau  des dépenses de fonctionnement. Lesquelles se sont établies à 140,2 milliards  en augmentation annuelle de 2,8%. Dans les détails, les dépenses  de matériel  ont augmenté de 4,4% pour se situer à 33 milliards. On remarque aussi une hausse de 7,2% des traitements  et  salaires à 88,9 milliards.

« Pourquoi procéder à de nouvelles recrues alors que l’État dispose d’une armée de fonctionnaires en quasi-chômage ? Pourquoi  recourir aux services des cabinets d’études sachant que la fonction publique regorge d’une mine de compétences mises au placard ? », se désole cet expert en ressources humaines.   

Coronavirus sonne donc comme une évidence pour l’évaluation de l’état de la fonction publique et les rémunérations au Maroc.

CHIFFRES MARQUANTS

La  situation  des  charges  et  ressources  du  Trésor dégage  un déficit  budgétaire de 43,5 milliards à  fin août 2020 contre  un déficit budgétaire de 33,8 milliards un  an auparavant.

S’élevant à 606,3 milliards, l’encours de la dette intérieure est en hausse  de 8,1%  par  rapport  à  son  niveau  à  fin décembre 2019.

Recours du Trésor au marché des adjudications pour un montant net de 44,5 milliards contre  un recours pour un montant net de 16,3 milliards un an auparavant,

Les dépenses émises au titre du Fonds Covid19 culminent à 24,7 milliards à  fin août 2020, avec un solde de 9 milliards.

Les dépenses d’investissement émises au   titre du   budget   général   se   sont établies à 44,6MMDH à  fin août 2020 contre 40,6 MMDH  un  an  auparavant, en hausse de 9,8%ou +4 MMDH.

Le montant des ordres de paiement en cours de visa et de règlement a été de 2,7 milliards à fin août 2020 contre 7,3 milliards à fin décembre 2019.

Les recettes de l’IR sur profits immobiliers ont connu une diminution de 36,7% par rapport à leur niveau de fin août 2019.

A fin août2020,  les  remboursements de  TVA à l’intérieur (y  compris  la part  supportée  par  les collectivités territoriales) ont été de 6.088 MDH contre 7.399MDH un an auparavant

A  fin août2020, les  émissions  au  titre  des  dépenses  de  la  compensation ont  été  de 5.471 MDH contre 10.421 MDH, en baisse de 47,5% ou -4.950 MDH.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici