La rémunération des grands patrons des principales entreprises françaises a atteint un sommet à 7,9 millions d’euros en moyenne (7,7 millions de francs) l’an dernier, soit plus de 100 fois celle de leurs salariés, selon un rapport publié mardi, par le cabinet de conseil aux actionnaires Proxinvest.

L’étude constate «une forte hausse des rémunérations médianes et moyennes (…). On est bien sur des records historiques», a déclaré Jehanne Leroy, directrice de la recherche ESG (critères environnementaux, sociaux et de gouvernance) lors d’une visioconférence avec des médias. Elles sont portées par les très bons résultats post-Covid des sociétés en 2021.

La hausse s’explique également par un «effet Carlos Tavares» (le directeur général du groupe automobile franco-italo-américain) Stellantis (Peugeot-Citroën-Fiat…), dont la rémunération totale a atteint un record jamais observé par Proxinvest, à 66,7 millions d’euros (19,15 millions d’euros selon l’entreprise).

«C’est la première fois depuis quinze ans qu’une société présente une rémunération totale supérieure à 50 millions d’euros», selon le rapport. AFP