Lors de son allocution à l’ouverture des travaux de la 25ème Conférence des Parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (COP25), le Chef du Gouvernement, Saad Eddine EL OTHMANI, en présence du Ministre de l’Energie Aziz RABBAH, et la Ministre déléguée chargée des MRE, Madame EL OUAFI, a rappelé l’engagement du Maroc et son fort appui à toutes les initiatives garantissant une vie digne pour l’humanité et visant à minimiser les effets du changement climatique.  Il a précisé ensuite, que cette 25ème conférence permettra de poursuivre le dynamisme enclenché par le Sommet des Nations Unies pour le Climat en Septembre dernier, et qu’elle sera une occasion pour consolider l’ambition et l’efficacité.

Après avoir remercié la présidence Chilienne et le pays hôte qui est l’Espagne, le Chef du Gouvernement  a souligné la nécessité du renforcement et de la mutualisation des efforts des parties afin d’asseoir une approche mondiale solidaire en matière de lutte contre le changement climatique.

De surcroît,  EL OTHMANI a affirmé que grâce à la clairvoyance de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, à son Leadership et à son implication, le Maroc poursuit son implication et son fort engagement aussi bien aux niveaux national, régional qu’international.

Rappelant à ce titre que le Maroc a initié une série de consultations afin de parvenir à un portefeuille de projets permettant une réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre à hauteur de 42% à l’horizon 2030.

Le Chef du Gouvernement a rappelé par la même occasion l’ambition déclarée de rehausser la part de production de l’électricité à base de l’Energie Renouvelable à 52%.

Soulignant à ce titre que cet objectif ne peut être atteint sans la mobilisation, l’implication et le renforcement de l’engagement de toutes les composantes de la société civile et de la jeunesse aux cotés des acteurs clés, notamment à travers la déclaration de Marrakech relative à l’Action pour le Climat et le Développement Durable. Cette initiative née en marge de la COP22 par le biais de l’Initiative pour la jeunesse Africaine en faveur du climat et lancée par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’Environnement en septembre 2019 aux Etats Unies.

EL OTHMANI a profité de cette occasion pour mettre en avant la coopération du Royaume du Maroc avec ces homologues Africians, particulièrement l’opérationnalisation des Commissions climat du Bassin du Congo et du Sahel, lancées à l’initiative de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, lors du premier Sommet Africain d’Action à la COP22, ainsi que les initiatives de Soutenabilité, Stabilité et Sécurité (3S), et d’Adaptation de l’Agriculture en Afrique (3A). Lancées lors de la même session et constituant une plateforme multisectorielle d’investissement et qui devraient être prioritaires pour les mécanismes internationaux de financement de la lutte contre le changement climatique.

En conclusion, et au nom du Royaume du Maroc, le Chef du gouvernement a interpelé la communauté internationale à assumer la lourde responsabilité des générations futures en ce qui concerne les conséquences du changement climatique. Sur une note d’optimisme, il a insisté sur la nécessité d’agir et qu’il est toujours possible d’éviter les catastrophes si les parties respectent les engagements.

A noter enfin que, lors de l’ouverture des travaux de la COP25 aujourd’hui à Madrid, le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres a appelé à la réduction  de 7,6% par an les émissions mondiales de gaz à effet de serre entre 2020 et 2030, afin que le monde se mette sur la bonne voie pour atteindre l’objectif de limiter la hausse des températures à 1,5°C fixé par l’Accord de Paris. Il a confirmé aussi l’ambition de faire de  la COP25 le moment opportun pour prendre les décisions nécessaires pour atteindre cet objectif.

Par Ouafae BOUCHOUATA

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici