Crédit du Maroc affiche au titre de l’exercice 2019 un PNB consolidé en hausse de 4,3% à 2,4 milliards de dirhams, en glissement annuel. Cette performance s’explique par l’amélioration de 3,6% de la marge d’intermédiation, grâce à la progression des volumes ainsi qu’à l’optimisation du coût de la ressource, selon un communiqué. Elle est attribuée également à l’évolution de 4,6% de la marge sur commissions, tirée par l’élargissement de la base clientèle, l’équipement produit ainsi que la bonne performance des métiers spécialisés. Sans oublier la performance de +15,4% du résultat de marché, porté notamment par l’activité de marché.

Les comptes consolidés IFRS laissent dégager aussi un résultat brut d’exploitation consolidé en progression de 5,4% à 1,1 milliard de dirhams. Pour plus de détails, hors charges exceptionnelles, le résultat brut d’exploitation ressort en hausse de 6,3%. Le coefficient d’exploitation se situe à 53,8%, en amélioration de 49 points de base par rapport à 2018. Hors charges exceptionnelles, le coefficient d’exploitation s’améliore de 91 points de base à 51,5%. Malgré les charges exceptionnelles et l’augmentation du coût du risque, Crédit du Maroc une capacité bénéficiaire résiliente. Le résultat net part du groupe (RNPG) marque une baisse de 13,6% à 509 millions de dirhams. Hors éléments exceptionnels 2018 et 2019, le RNPG progresse de 7,4%. Ce résultat financier montre une maîtrise des charges d’exploitation, une gestion des risques prudente et anticipative, mais aussi un impact maîtrisé du contrôle fiscal après reprise des provisions, est-il expliqué.

Enfin, tenant compte de la bonne évolution du PNB, le Directoire du Crédit du Maroc proposera à la prochaine Assemblée Générale la distribution d’un dividende unitaire de 18,70 Dhs en 2019 contre 8 Dhs en 2018.

 

CHIFFRES CLÉS

  • Une amélioration des parts de marché qui atteignent, à fin 2019, 6,71% (+7 bps Vs. 2018) sur le crédit à l’habitat et 7,30% (+43 bps Vs.2018) sur le crédit à la consommation
  • Un regain de dynamisme sur le crédit d’équipement (+7,6%)
  • Une poursuite du développement du Leasing (+14,2%), dont près du quart de la production est réalisée sur les PRO & TPE
  • Évolution de 9,4% des ressources à vue

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici