Les régulateurs des marchés mondiaux sont susceptibles de lancer un organisme commun au cours de l’année prochaine afin de mieux coordonner les règles relatives aux cryptomonnaies, a déclaré un haut responsable de l’organisme de surveillance.

Ashley Alder, président de l’Organisation internationale des commissions de valeurs (OICV), a déclaré que le boom des monnaies numériques telles que le bitcoin était l’un des trois principaux domaines sur lesquels les autorités se concentraient désormais, avec le COVID et le changement climatique.

« Si vous regardez les risques que nous devons aborder, ils sont multiples et il y a un mur d’inquiétude à ce sujet (crypto) dans les conversations au niveau institutionnel », a déclaré Alder lors d’une conférence en ligne organisée par le groupe de réflexion OMFIF jeudi.

Il a cité la cybersécurité, la résilience opérationnelle et le manque de transparence dans le monde de la crypto comme les principaux risques sur lesquels les régulateurs sont à la traîne.

L’attention portée aux marchés des crypto-monnaies s’est encore intensifiée cette semaine dans un contexte de volatilité plus sauvage qui a longtemps inquiété les chiens de garde.

L’effondrement du soi-disant « stablecoin » TerraUSD a vu le président de la Commission bancaire du Sénat, mercredi, exhorter les législateurs américains à renforcer la réglementation des crypto-monnaies, tandis que le bitcoin a également chuté de près de 20% cette semaine.

M. Alder a déclaré qu’un groupe mondial qui tenterait d’aligner les règles relatives aux crypto-monnaies était clairement nécessaire, le comparant à divers dispositifs déjà en place pour le financement du climat, dont un sous l’égide du groupe des principales économies du G20.

« Il n’y a rien de tel pour la crypto pour le moment », a déclaré Alder, qui est également PDG de la Securities and Futures Commission de Hong Kong.

« Mais je pense que maintenant, il est considéré comme l’un des trois C (COVID, climat et crypto), donc c’est très, très important. Il est passé à l’ordre du jour, donc je ne m’attendrais pas à ce que ce soit le cas à la même période l’année prochaine. »
(Zonebourse avec Reuters 2022)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici