Les Entrepreneurs individuels payent les taux d’intérêt les plus chers au marché comparativement aux autres agents économiques. D’ailleurs, le taux débiteur appliqué par les banques à cette catégorie fragile est reparti à la hausse pour s’envoler à 6,87% au  troisième trimestre de 2019 contre 6,64% le trimestre d’avant, soit une hausse de 23 pbs, selon la dernière enquête de Bank  Al-Maghrib sur les taux débiteurs. A ce niveau, il culmine au sommet  des taux débiteurs appliqués par les banques, suivi par les crédits à la consommation, avec 6,72%. Plus encore, le crédit bancaire coûte bien plus cher aux entrepreneurs individuels par rapport  aux entreprises. En effet, les taux ont  progressé de 9 pbs à 4,50% pour les  grandes entreprises (GE) et de 12  pbs à 5,87% pour les  très petites, petites et moyennes entreprises (TPME).

Il faut noter aussi que la hausse des taux débiteurs va de pair avec la croissance des crédits aux entrepreneurs individuels. Leur encours s’est amélioré de 4,2% à 42,2 milliards de dirhams contre 40,5 milliards à fin décembre 2018.

A souligner enfin la hausse du taux moyen pondéré global de 11 pbs à 5,09%. Les taux ont progressé de 4  pbs à  4,78% pour les facilités de trésorerie, de 11 pbs à 5,28% pour les prêts à l’équipement  et de  40  pbs à 5,22% pour les crédits  immobiliers, selon la même source.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici