Merck, leader en science et en technologie, a annoncé aujourd’hui la signature d’un protocole d’entente (Memorandum of Understanding)avec la Fédération Africaine des Sociétés Savantes de Fertilité (AFFS) dont les pays de l’Afrique du Nord sont membres. En effet, dans le contexte des avancées marocaines en matière de prise en charge des patients atteints de troubles de la fertilité, cet accord permettra aux deux organisations de travailler conjointement sur un programme visant à développer davantage les programmes de formations médicales continues pour les professionnels de la santé, note un communiqué parvenu à la rédaction.

La finalité : améliorer l’accès à des soins de haute qualité en matière de prise en charge des troubles de la fertilité en Afrique et cela pour le bénéfice ultime des patients.En unissant leurs forces, les deux parties tireront profit de leurs réseaux et canaux de communication respectifs, tout en explorant les possibilités de proposer conjointement aux professionnels de la santé, des programmes de formation approfondie tels que des préceptorats et des bourses ainsi que des formations autour de sujets liés aux problèmes de fertilité.

 » Nous nous réjouissons de cette collaboration avec l’AFFS, afin de renforcer les échanges et le partenariat. En tant que pionnier dans le domaine de la fertilité, nous avons l’intime conviction que cette collaboration permettra in fine d’améliorer considérablement la situation des patients, notamment des couples qui ont besoin de soutien pour réaliser leurs désirs de fonder une famille et ceci est notre objectif commun. », a déclaré Dr Matthias Meergans, Directeur Médical de la région MEAR chez Merck.

En outre, la collaboration se concentrera sur d’autres domaines tels que les campagnes de sensibilisation et le soutien de l’African Network and Registry for Assisted Reproductive Technology (ANARA) pour la mise en place de données scientifiques locales facilitant l’accès à des soins de haute qualité. Le professeur Gamal Serour, président de la Fédération Africaine des Sociétés savantes de Fertilité(AFFS), a déclaré que « L’AFFS se réjouit de la collaboration avec Merck pour la mise en place d’un système de qualité dans la prise en charge des troubles de la fertilité et des personnes qui en souffrent à travers l’Afrique. »

Pour rappel, fin 2020, le ministère de la Santé a décidé d’intégrer certaines classes thérapeutiques indiquées dans la prise en charge de l’infertilité à la liste des médicaments remboursables dans le cadre de l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO).

À propos de Merck

Merck, acteur majeur dans le domaine des sciences et technologies, exerce ses activités dans les domaines de la santé, des sciences de la Vie et des matériaux de haute performance. Environ 58 000 collaborateurs œuvrent chaque jour pour améliorer la vie et le quotidien de millions de personnes dans le monde. Du développement de technologies en matière d’édition du génome à la découverte de moyens uniques de traiter les pathologies les plus complexes, en passant par le déploiement de dispositifs connectés -l’entreprise est partout. En 2020, Merck a réalisé un chiffre d’affaires de 17,5 milliards d’euros dans 66 pays. La curiosité et l’entreprenariat responsable sont au cœur des avancées technologiques et scientifiques de Merck. C’est ainsi que Merck s’est développé depuis sa création en 1668. La famille fondatrice reste l’actionnaire majoritaire de la société mère allemande, cotée en bourse. Merck détient les droits mondiaux sur le nom et la marque de Merck. Les seules exceptions sont les États-Unis et le Canada, où la société opère comme EMD Serono, EMD Millipore et EMD Electronics.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici