C’est un article du site inews.co.uk qui risque de faire parler, ou tout du moins tousser… Il affirme que de nombreux fans de l’Angleterre ont été testés positifs au coronavirus après la défaite aux tirs au but contre l’Italie en finale du Championnat d’Europe de football.

Certains fans interrogés par le média affirment que «presque tous» les gens qu’ils connaissent et qui étaient à Wembley le dimanche 11 juillet ont contracté le virus depuis et sont désormais à l’isolement. Dans le coin, ce grand nombre de nouvelles contaminations et de tests positifs à l’issue de cette partie a été appelé le «variant de Wembley».

Ce premier rassemblement de masse depuis des lustres – plus de 60’000 spectateurs, sans distanciation sociale ni masque, ont envahi l’une des enceintes les plus mythiques de la planète football – devait être un test grandeur nature pour un retour à la normale outre-Manche pour le Gouvernement britannique. Un essai rendu caduque par les dizaines de «fans» entrés en force et dont l’éventuel pass sanitaire n’a pas pu être contrôlé, ainsi que par des supporters qui ne voulaient manquer ça sous aucun prétexte.

Inews a notamment évoqué le cas de Sam (prénom d’emprunt), qui avait pu suivre tous les matches des «Three Lions» à domicile et qui est désormais confiné chez lui. Il a indiqué au journal que «pratiquement tout le monde a attrapé le virus depuis». «Si vous étiez testé positif le jour avant le match, est-ce que vous, vous l’auriez manqué? Je connais quelques gens qui ont admis y être allés quand même. J’ai vu aussi un groupe Facebook où une vingtaine de gens sont allés au stade alors qu’ils se savaient positifs», a-t-il ajouté.

Un autre supporter anglais a ajouté une autre pièce au dossier, sur les réseaux sociaux. Il a passé un test PCR le vendredi et n’a reçu le résultat (positif) que lundi. Pour pouvoir entrer dans Wembley, il avait passé un test antigénique le dimanche et celui-ci s’était révélé négatif… «Dieu sait qui l’a attrapé par ma faute. On était serrés comme des sardines dans ce stade, ainsi que dans le métro pour rejoindre l’enceinte», a-t-il expliqué.

Sur Twitter, pas moins de 38 personnes ont affirmé avoir attrapé ce «variant de Wembley». 17 autres Anglais ont assuré connaître des gens qui ont été contaminés lors de cette rencontre décidément maudite. La quasi-totalité des restrictions seront levées lundi prochain au pays de Boris Johnson, où le nombre de cas explose à nouveau. Rien que ce vendredi, près de 47’000 cas ont été recensés. Soit quasiment le niveau de l’hiver dernier. lematin.ch

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici