Plusieurs soldats marocains ont participé à la guerre de Corée (1950-1953), a annoncé officiellement pour la première fois l’ambassade de Corée du Sud au Maroc. L’ambassade a déclaré mardi avoir confirmé officiellement les identités de huit soldats marocains qui ont combattu aux côtés de la Corée du Sud lors de la guerre de Corée.

Parmi eux, deux, à savoir Landri Mohamed et Djian Julian, sont morts au combat en 1953 et ont été enterrés au cimetière commémoratif des Nations unies (ONU) à Busan. Cependant, on ne sait pas encore ce que sont devenus les six autres soldats. Etant donné l’espérance de vie des Nord-Africains à l’époque, il est peu probable qu’ils soient toujours en vie.

L’ambassade a également obtenu une liste de 16 soldats qui auraient participé à la guerre de Corée et, si elle est confirmés, le nombre de combattants marocains de la guerre de Corée augmentera. L’ajout du Maroc sur la liste des pays qui ont participé à la guerre de Corée, même après la confirmation officielle des combattants marocains, est incertain parce que les Marocains ont pris part à la guerre sous le drapeau de l’armée française durant la période du protectorat français au Maroc (1912-1956).

Cependant, le Maroc aurait participé à la guerre de Corée volontairement selon l’ordre royal marocain, et non par la force. Le pays du Maghreb était sous protectorat, mais la France reconnaissait le royaume marocain. Selon le directeur de l’Office national des combattants et des victimes de guerre (ONACVG) du Maroc, Patrick Barré, les combattants marocains du bataillon français ont participé à la guerre de Corée en tant que membre des forces de l’ONU, y ont pris part volontairement et ont combattu pour la libération de la Corée du Sud.

Le projet de confirmer les soldats marocains qui ont combattu durant la guerre de Corée a été initié en 2012, mais a été suspendu l’année suivante alors que la partie marocaine semblait ne pas soutenir la confirmation des documents concernés. Le projet a été relancé l’année dernière après que l’ambassadeur sud-au Maroc, Chung Kee-yong, a appris auprès de l’ambassadrice de France au Maroc de l’époque, Hélène Le Gal, que des documents liés aux soldats marocains ayant participé à la guerre de Corée pourraient exister en France.

L’ambassade a finalement retrouvé deux combattants marocains enterrés à Busan après la confirmation de documents du cimetière de l’ONU. Depuis, des organisations marocaines et françaises concernées ont coopéré plus activement. L’ambassade sud-coréenne a demandé de confirmer les informations sur les combattants marocains et, avec la coopération du ONACVG, ils ont retrouvé des documents liés aux Archives militaires situées dans le sud de la France et confirmé qu’un total de huit soldats marocains ont participé à la guerre de Corée.

Chung a déclaré que la confirmation de la présence de combattants marocains dans la guerre de Corée serait un élément clé dans le développement des relations entre la Corée du Sud et le Maroc, au moment où les deux pays fêtent le 60e anniversaire de l’établissement de leurs liens diplomatiques.

(Yonhap) —