Des parlementaires ont appelé le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, à adopter l’anglais dans tous les documents destinés aux investisseurs, note le rapport de la Commission de l’intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat et de la politique de la ville au titre du projet de loi de Finances 2023.

Outre le français,  l’établissement et la mise à disposition de document fournissant des informations essentielles aux investisseurs doit être traduit et disponible également en anglais. L’imposition progressive de l’anglais non seulement comme langue d’affaires, mais aussi de d’enseignement, a fait couler beaucoup d’encre ces derniers temps. A suivre !