Jouer aux Legos pour développer ses compétences émotionnelles et relationnelles

  • Hugues Poissonnier- Professeur associé à Grenoble Ecole de Management
  • Delphine Roset, Coach et Consultante, fondatrice du cabinet Osalys

 

Les compétences émotionnelles figurent au premier rang des soft skills décrites depuis plusieurs années comme des compétences de plus en plus centrales au sein des entreprises pour toute personne travaillant au contact quotidien des équipes, des clients, des fournisseurs, parfois même des concurrents, ou plus simplement des collègues. Au-delà des compétences techniques, qui demeurent bien sûr essentielles, les soft skills, et en particulier les compétences émotionnelles, permettent le développement de communications plus fluides et moins chargées en incompréhensions. Leur maîtrise constitue donc une base importante de la construction de la confiance indispensable à la coopération et à la création de valeur qui peut en découler (nous avons, dans de précédentes chroniques, montré en quoi la collaboration était devenue indispensable à la création de valeur pour les différentes parties prenantes).

Dans la présente chronique, nous proposons un retour d’expérience et un partage des enseignements issus d’une expérience originale de sensibilisation aux compétences émotionnelles basée sur l’utilisation des Legos et le recours à une adaptation spécifique de la méthode LEGO® SERIOUS PLAY METHOD®. L’expérience fût même triple puisque réalisée dans un premier temps après d’un public de Directeurs Achats de grandes sociétés puis auprès d’un public d’une trentaine d’étudiants de Mastère spécialisé en Achats, et ensuite quelques semaines plus tard, auprès d’un groupe composé d’une dizaine de professionnels des ressources humaines. Le fait d’utiliser la méthode dans ces différents contextes nous a permis de confirmer la pertinence du développement des compétences émotionnelles et relationnelles pour les différents publics concernés et d’affiner les différentes étapes pour une utilisation adaptée. Nous en faisons donc une méthode universelle qui s’ajuste et s’affine au fur et à mesure des expériences, tout en conservant les objectifs et les principales modalités retenues, que nous présentons ici.

Des objectifs d’apprentissage simples et ambitieux

Au-delà de la présentation des émotions, de leur rôle dans l’histoire de l’humanité (les émotions constituent avant tout un dispositif destiné à assurer la survie des individus) et de leurs manifestations au quotidien dans des situations professionnelles, nous cherchions également à permettre aux participants de « toucher du doigt » l’importance de l’émodiversité et les liens entre compétences émotionnelles et collaboration.

La reconnaissance des effets bénéfiques de l’émodiversité nous semble en effet constituer une étape centrale dans le développement des compétences émotionnelles. Il s’agit en effet de faire la place aux émotions les plus diverses que l’on ressent. Plusieurs études témoignent de l’importance de l’émodiversité qui peut être vu comme étant salutogène et source de performance organisationnelle. L’émodiversité repose sur la reconnaissance de l’utilité de toutes les émotions qu’il est possible de rencontrer puisque chacune est de nature à livrer une information importante sur la satisfaction ou la non-satisfaction des besoins qui sont les nôtres.

La mise en évidence des liens entre compétences émotionnelles et collaboration constituaient le second objectif visé à travers le recours à LEGO® Serious Play METHOD®. La construction d’une œuvre commune (qui peut prendre la forme d’une vision, d’une stratégie, d’une représentation de la performance,…) proposée par la méthode LSP nous paraissait particulièrement adaptée à notre intention de faire comprendre de façon ludique les apports de la collaboration.

En effet, tout en « jouant », en devant relever le défi de créer une histoire commune cohérente, dans un temps limité, les participants éprouvent à la fois les enjeux de la coopération, du travail d’équipe au travers d’un objectif commun et traversent différentes émotions, chacun vivant sa propre expérience. Nous travaillons ainsi à la fois sur l’expérience individuelle de chacun et l’intelligence collective.

Quelques mots sur la méthode LEGO® SERIOUS PLAY METHOD®

Bâtie sur la théorie constructiviste, LSP® s’attache à la représentation des idées en trois dimensions et permet de modéliser l’environnement, de déterminer les connections, de jouer les hypothèses futures dans le présent et de découvrir les émergences. LSP® développe les relations sociales des participants tout en valorisant leur imagination. Elle constitue un levier efficace pour stimuler confiance, engagement et perspicacité.

L’assemblage de ces exercices permet de constituer des séances de travail autour d’un objectif précis : cohésion d’équipes, création puis évaluation de scénarios stratégiques, planification de projet…

LEGO® SERIOUS PLAY METHOD® libère l’intelligence collective de l’équipe : tous les membres du groupe participent à la réflexion avec la même implication et le même degré de liberté d’expression.

La méthodologie mise en œuvre

Nous avons proposé aux participants de suivre de façon successive les consignes suivantes en construisant des modèles avec des Legos :

  • Représenter une émotion de votre choix importante pour vous.
  • Ajouter un élément témoignant de la mise en œuvre d’une compétence émotionnelle que vous trouvez importante par rapport à cette émotion (accepter, savourer, partager, surmonter,… cette émotion)

Nous avons alors posé aux participants les questions suivantes :

  • Construire, selon vous, le besoin auquel renvoie votre émotion ?
  • En quoi votre émotion vous permet-elle d’améliorer vos relations aux autres et de mieux collaborer ?

Puis, nous avons invité les participants, par groupe de cinq, à mettre en relation, sur une table, les cinq émotions et compétences émotionnelles associées pour raconter une histoire cohérente (il s’agit d’une étape classique dans la méthode LSP qui n’est toutefois au départ pas conçue pour ce type de sujet).

Des résultats prometteurs

C’est à ce moment qu’est apparue toute la richesse de l’émodiversité. Plusieurs groupes ont, par exemple, choisi de raconter l’histoire d’une journée au cours de laquelle une personne vit plusieurs émotions (celles qui avaient été choisies par les membres du groupe) et a recours à plusieurs compétences émotionnelles (également associées par les membres du groupe à l’émotion qu’ils avaient choisi, dans un premier temps, de représenter). Ce faisant, les participants ont systématiquement, comme nous l’espérions, fait apparaître l’utilité des émotions difficiles ou désagréables (peur, colère, dégoût,…), ne serait-ce que pour permettre l’émergence des émotions plus agréables (joie, gratitude,…). Notre premier objectif pédagogique était atteint.

Pour notre second objectif, consistant à montrer en quoi la collaboration repose sur le développement des compétences émotionnelles, nous nous sommes appuyés sur les difficultés à collaborer engendrées par des émotions vécues comme désagréables. Nous avons explicité la notion de mécanismes de défenses et réaffirmer l’importance de distinguer un individu de ses comportements sous stress.

Il nous a semblé enfin indispensable de conclure sur cette citation de Sartre : « L’important n’est pas ce que nous faisons de nous mais ce que nous décidons de faire de ce que nous faisons de nous », mettant ainsi en exergue la notion de responsabilité individuelle, préalable à la collaboration.

Nos trois expériences nous permettent de confirmer nos intuitions pédagogiques issues de nos expériences pédagogiques précédentes concernant les compétences émotionnelles (dans une logique plus informative que de compréhension par la pratique) et l’utilisation de la méthode LEGO® SERIOUS PLAY METHOD® (dans des perspectives de construction de vision commune en intelligence collective notamment). Le croisement opéré s’avère particulièrement fertile et constitue une véritable innovation pédagogique permettant aux participants de vivre comme une réelle expérience le développement de leurs compétences émotionnelles et la mise en œuvre de ces dernières dans une optique de collaboration pertinente.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici