Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a avancé que son gouvernement n’ouvrirait pas immédiatement les frontières aux 15 pays non membres de l’UE, dont le Maroc, convenus mardi par les Vingt-Sept. Et pour cause, il estime que l’ouverture dans ces moments poserait un risque pour la santé de la Hongrie, selon les médias.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici