Tenue, lundi 16 janvier 2023, au Parc industriel d’Aïn Johra à Tiflet, de la cérémonie de lancement des travaux de construction de l’usine « MYSOL CES », en présence de plusieurs responsables publics et opérateurs du secteur.

L’usine, qui a nécessité un investissement de 60 millions de dirhams pour la réalisation de sa première phase, sera opérationnelle avant le deuxième semestre 2023.  Elle permettra la création de 880 emplois.

Premier du genre au Maroc et en Afrique, ce projet permettra la production de 40 000 unités de chauffe-eaux solaires par an « Made in Morocco » et 90 000 à terme, développés et conçus par des chercheurs et des experts marocains.

Une convention de partenariat scientifique et technologique a, d’ailleurs, été signée entre l’entreprise Gi3 et l’Université Sidi Mohammed Ben Abdallah de Fès, afin d’accompagner le développement des process, d’assurer une innovation continue des chauffe-eaux solaires et de garantir une meilleure qualité et compétitivité sur le long terme.

Le Président Exécutif de l’entreprise Gi3, Badr IKKEN, a présenté,  le projet MYSOL CES soulignant son importance dans le développement d’une filière solaire 100% marocaine, portée par des ingénieurs et chercheurs marocains. « Ce projet, qui s’aligne parfaitement avec les orientations du Royaume en matière d’efficacité énergétique, permettra l’émergence de nouvelles filières industrielles vertes compétitives et à forte valeur ajoutée et contribuera à la souveraineté industrielle et énergétique du Royaume ». Ikken explique qu’une partie de la production sera orientée vers l’export. il a tenu à remercier toutes les parties prenantes.