« L’entrepreneuriat est un marathon »

ENTRETIEN SAFAA NHAIRY CEO IMEDIART, PROFESSEUR UNIVERSITAIRE

Quels conseils adressez-vous aux jeunes porteurs de projets avant de créer son entreprise, et quelles sont les erreurs à éviter pendant la première année d’activité ?

Tout d’abord, s’assurer qu’ils sont prêts à se sacrifier pendant les premiers mois voire les premières années de leur business. Il faut du temps pour qu’une affaire réussisse et l’entrepreneuriat est un marathon et non pas un sprint. Il faut avoir l’attitude et le mental d’un battant pour réussir ses projets.

Ensuite, il ne faut pas être trop ambitieux dans ses projections de ventes et accorder suffisamment d’importance et de temps au marketing et promotion. Souvent on pense que notre produit/service va marcher dès les premiers mois, hors la réalité est autre. Il faut du temps pour que la clientèle prenne connaissance du produit, accepte l’idée de passer commande, etc.

Vous avez certainement rencontré des difficultés sur votre parcours, lesquelles ?

Je n’étais pas bien entourée. Je n’avais pas d’amis ou famille dans le domaine. Trouver une réponse à mes questions n’était pas évident. Donc, j’insiste sur l’importance de s’entourer des bonnes personnes pour lancer et développer son activité.

J’ai aussi eu des soucis avec des prestataires avec lesquels je ne partageais pas les mêmes valeurs. Donc la qualité, le respect des délais, le sérieux n’étaient pas toujours au rendez-vous ce qui affectait mon travail et résultat.

Quels sont les secrets de la réussite?

Le secret est qu’il n’y a pas de secret. Il faut travailler dur, être proche et à l’écoute des besoins de sa clientèle et être dévoué à la satisfaire de manière continue.

Facile pour une personne de sexe féminin de faire les affaires au Maroc ?

Tout dépend de la taille de son entreprise, ses clients et le nombre d’employés qu’elle gère. De par mon expérience, je dirai que ce n’est pas une chose aisée vu que dans la culture marocaine, en général, la femme a un rôle plus dans le foyer que dans le domaine professionnel. La question peut être différente dans les grandes villes du Maroc où ça reste quand même une minorité par rapport au reste.

La chance vous dit quelque chose ?

Oui! Il y a beaucoup de choses qui se produisent dans la vie qu’on ne peut expliquer et on les attribue à de la chance. J’ai certainement eu beaucoup de moments dans ma vie entrepreneuriale où j’ai eu de la chance.

Est entrepreneur celui qui veut ?

Certaines personnes ont l’esprit entrepreneurial de façon innée. D’autres ont appris à le devenir. D’autres, enfin, ne le seront jamais parce qu’elles n’en ont pas la fibre. Etre entrepreneur implique beaucoup: prise de risque, incertitude, instabilité, changement constant, etc. La volonté seule ne suffit pas. Avoir des traits de caractère bien trempés, une ténacité à toute épreuve sont nécessaires pour réussir son parcours entrepreneurial.

Que conseillez-vous le salariat ou l’entrepreneuriat ?

Je conseille être salarié de sa propre boite. Comme je l’ai dit plus haut, tout dépend du type de personne. Le salariat n’est pas fait pour tout le monde et l’entrepreneuriat non plus. Il faut apprendre à se connaître, connaître ses forces et faiblesses et s’adapter en fonction.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici