Les comptes sociaux de Lydec pour la période close au 30 juin 2020.Ceux-ci font apparaître un chiffre d’affaires de 3 282 millions de dirhams et un résultat net de – 26 millions de dirhams.

Le chiffre d’affaires du 1er semestre 2020 s’élève à 3 382 MDhs, en baisse de 5.9% par rapport à 2019. Cette tendance s’explique par la baisse des ventes de fluides de 5.2%, ainsi que par le retrait des recettes de travaux et autres produits de 10,1% du fait des impacts négatifs de la pandémie COVID-19 sur l’activité.

Electricité :

•> Le chiffre d’affaires électricité au cours du 1er semestre 2020 est en baisse significative de 8.5% par rapport à la même période en 2019 à 2 098 MDhs ;

•> Les volumes vendus affichent une baisse de 8.6% due essentiellement à :

• la chute des ventes aux industriels de 16.9% en raison de l’arrêt ou du ralentissement de l’activité de plusieurs unités industrielles.

• les ventes aux clients « Grand public » sont également en repli de 2.4% dû à la fermeture ou à la baisse d’activité des clients relevant de la catégorie cafés, restaurants, commerces…

• le segment « Administrations » a affiché la même tendance baissière en lien avec les mesures de confinement soit -1.9% par rapport à l’année dernière.

•> Le rendement réseau à fin juin 2020 s’établit à 93,08%, stable par rapport à 2019.

Eau potable :

•> Le chiffre d’affaires eau potable relatif au 1er semestre de l’année atteint 657 MDhs, en hausse de 3.9% par rapport au premier semestre 2019 ;

•> En volumes, les ventes d’eau potable augmentent de 3,5% comparées à 2019 grâce à la hausse des ventes aux clients « Grand public » (+6,1%) sous l’effet combiné de la croissance du nombre de clients résidentiels et de la hausse de la consommation unitaire résultant du confinement et du mois de Ramadan. Cette augmentation a permis de compenser la baisse significative des ventes aux administrations et aux industriels reculant respectivement de 6.9% et 8.1% par rapport à la même période une année auparavant.

•> Le rendement réseau à fin juin 2020 s’établit à 76,57%, en baisse de 0,7 pt par rapport à juin 2019.L’Excédent Brut d’Exploitation ressort à 391 Mdhs,en baisse de 14,4% par rapport à 2019 résultant principalement de la baisse du chiffre d’affaires, et ce en dépit du renforcement du plan de rigueur sur les charges d’exploitation ayant permis de générer des économies substantielles.Le résultat financier s’élève à -32 Mdhs, en légère amélioration par rapport au 1er semestre 2019.Le résultat net s’élève à -26 Mdhs, comparé à 69 Mdh à fin juin 2019. Cette baisse est principalement due aux effets de la pandémie, et au retard dans l’aboutissement des révisions économiques et contractuelles.

Les investissements de la Gestion Déléguée au titre du 1er semestre 2020 s’élèvent à 374 MDhs, en léger retrait de 2.7% par rapport à la même période de l’année 2019.Le niveau d’endettement net s’élève à 1 838 MDhs, impacté par la baisse significative des ventes et des encaissements clients en raison des dispositions prises à l’échelle nationale pendant la période de confinement. Un plan d’action vigoureux a été mis en place pour le recouvrement de l’ensemble des créances brutes qui s’élèvent à 3 159 Mdh à fin juin 2020.

Principaux faits marquants du premier semestre 2020 :

•> Crise liée à la pandémie Covid-19 : En cohérence avec les décisions des Autorités, Lydec a mis en place les dispositions nécessaires afin d’assurer au quotidien la continuité des services essentiels délivrés aux citoyens et aux acteurs économiques du Grand Casablanca dans les meilleures conditions.

Parmi ces dispositions : • Les mesures préventives permettant d’assurer la sécurité des collaborateurs et des clients, contribuant ainsi à la limitation de la propagation du Coronavirus, et la mise en place d’un Plan de Continuité des Activités opérationnelles dès la déclaration de l’état d’urgence sanitaire ;

• La suspension à partir du 20 mars 2020 des activités à domicile des clients : relève des compteurs, distribution et encaissement des factures. A partir du 1er juin, reprise de la lecture des index des compteurs dans le respect des consignes sanitaires en vigueur, permettant ainsi la régularisation de la facturation des consommations des clients pendant le confinement. Des facilités de paiement allant jusqu’à six mois ont été accordées tenant compte de l’impact de la pandémie sur la situation des clients.

•> Fidèle à son engagement de solidarité et de proximité, Lydec a organisé, via sa Fondation et ses Directions Préfectorales, la 8ème édition de l’opération « Ramadan Attadamoun » au profit de familles démunies du Grand Casablanca, adaptée au contexte sanitaire de la pandémie Covid-19 consistant en la distribution de plus de 4.000 paniers et bons d’achat pour des denrées alimentaires de première nécessité et des produits d’hygiène, en partenariat avec plusieurs associations. En outre, et en dépit de la situation difficile, Lydec a contribué à hauteur de 10 MDH au Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du Coronavirus, dans le cadre des efforts de solidarité nationale pour lutter contre les effets de la pandémie.

•> Dans ce contexte de ralentissement voire d’interruption de certains projets du fait d’une disponibilité limitée des ressources et des moyens nécessaires à leur réalisation, Lydec est restée mobilisée pour poursuivre les chantiers d’infrastructure visant notamment à :

• la protection de la ville contre les risques d’inondations : Les travaux concernant la galerie de stockage des eaux pluviales Hay Sadri pour un coût global prévisionnel de 180 Mdhs et le système d’assainissement liquide de la Route Nationale n°1 (RN1) d’un coût global de plus de 300 Mdhs ont été poursuivis.

• L’accompagnement de la ville dans la réalisation de nombreuses opérations d’aménagement urbain et notamment des déviations et/ou de protection des réseaux des lignes Tramway T3 et T4, des lignes Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) ligne L5 et L6.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici