Afin de renforcer l’ouverture des marchés financiers du pays, la banque centrale chinoise et l’Administration nationale des changes (ANC) ont publié le 7 mai les nouvelles règles de gestion des investissements par les investisseurs institutionnels étrangers qualifiés (QFII, acronyme anglais) dans les valeurs financières ainsi que dans les contrats à terme.

Les nouvelles règles ont officialisé la levée des quotas pour les QFII et les RQFII (Renminbi QFII – investisseurs institutionnels étrangers qualifiés pouvant investir directement en RMB sur les marchés chinois) dans le pays, ainsi que l’enregistrement de leurs cashflows transfrontaliers et de leurs opérations de conversion monétaire.

Les nouvelles règles ont également identifié la gestion des devises et du renminbi et permettent aux QFII de décider librement des devises et des moments d’investissement.

Selon les nouvelles règles, les formalités seront simplifiées pour verser des fonds à l’étranger, et la limite sur le nombre des dépositaires chez un QFII sera également levée après la mise en place du régime de rapporteur principal.

La banque centrale et l’ANC ont particulièrement demandé à améliorer la gestion des risques de change et d’investissement durant et après les opérations d’investissement.

Ces dernières années, la Chine a tenté d’ouvrir progressivement son secteur financier pour attirer davantage de capitaux étrangers.

Source:french.china.org.cn