Un Espagnol sur cinq prédit que Sebta et Melilla seront entre les mains du Maroc dans 20 ou 25 ans et 15,1% considèrent qu’en fait, elles sont déjà « deux villes marocaines », selon le baromètre du Centre de recherches sociologiques (CIS) du mois de juin, rapporte EUROPA PRESS. Bien qu’une grande majorité de l’échantillon (75,4 %) affirme que Sebta et Melilla sont « deux villes aussi espagnoles que Malaga ou La Corogne ».

Mais lorsqu’on leur demande ce qu’ils deviendront en 2040 ou 2045, seulement la moitié (53,6 %) est convaincue que leur statut n’aura pas changé et qu’ils continueront à faire partie de l’Espagne, tandis que 20,3 % supposent qu’« ils feront partie de Maroc. »

42,4% des Espagnols pensent que le nombre des immigrés est « acceptable »

41,4% des Espagnols interrogés par le Centre de recherches ont indiqué que le nombre actuel  des immigrés en Espagne demeure acceptable », tandis que 4,7% le jugent « insuffisant » et assurent même qu’il « en faut plus ».

Selon la même source, la majorité (56,6%) des sondés considère la migration comme positive ou très positive pour l’Espagne, tandis que seulement 27,1% le considèrent comme négative ou très négative.

Par contre, 42,4% des Espagnols interrogés considèrent qu’il y a trop d’immigrés en Espagne.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici